ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  L'alchimiste le Lun 27 Juin - 20:57

Allez, c'est reparti pour le traditionnel week-end chamoignard:

au programme:

166 Km et 9500 de D+ affraid affraid affraid affraid affraid



M'enfin...

une grande nouveauté cette année: TIKKA+ sera de la fête!!!!!!!!!


YYEEESSSSS IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIi
avatar
L'alchimiste
Admin

Messages : 634
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://adrenaline2fr.forum2ouf.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  vilcoyote le Lun 27 Juin - 21:42

BANDES DE MALADES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
avatar
vilcoyote
forummer

Messages : 207
Date d'inscription : 20/11/2008
Age : 42
Localisation : parcé sur sarte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  tikka + le Dim 21 Aoû - 16:17

J - 5 avant le départ
après une grosse prépa en juillet (volume + dénivelé), ce fut un peu plus calme en Août mais bon nous espérons que cela pourra le faire.
un seul objectif: FINIR et ensemble avec romu et Dave.
La course s'annonce longue et dure (c'est comme ça que c'est bon), pourvu que dame météo se montre clémente.
Affaire à suivre....

avatar
tikka +
forummer

Messages : 220
Date d'inscription : 10/10/2008
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

bonne chance les gars!!!!

Message  Bip-bip le Dim 28 Aoû - 20:01

DAvE!!!!! un bon entrainement pour danser la SALSA CET UTMB!!!!!!!!!!!! Razz Wink Razz Razz Razz Razz
avatar
Bip-bip
forummer

Messages : 64
Date d'inscription : 08/12/2009
Age : 39
Localisation : VOIVRES LES LE MANS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

LE CR

Message  L'alchimiste le Mar 30 Aoû - 15:56

Ça y est…
Je termine la CCC 2007 en 19h40 et me dis que maintenant, je dois faire le tour…
4 ans que j’attends de pouvoir écrire ce CR alors cela risque de durer un peu, ne m’en voulez pas ;-)
L’aventure commence mardi dernier, c’est le départ direction Chamonix, je me rends chez Seb et Mag avec qui je ferai la route, je ne vous conterai pas là le trajet de 700 et quelques km mais juste une anecdote qui fera plaisir à tous les vierzonnais :
Nous nous arrêtons le soir pour dormir sur la parking d’un supermarché le long d’une clôture… quant tout d’un coup :
« Vous dégagez de là !!!!! » c’est une grand-mère fort aimable (Yann et Laëti, vous voyez le genre ?) habitant la maison de l’autre côté de la clôture. Evil or Very Mad
S’engage alors un superbe dialogue avec Mag :
« Bah non, on a le droit d’être là ! »
« Bah bien sûr et vous allez venir chier derrière les thuyas. »
« Non c’est pas prévu.. »
Le grand père s’en mêle :
« Vous dégagez ou j’appelle les flics »
« Bah allez-y ! »
« Ah, vous voulez avoir de la compagnie, vous allez en avoir… »

Nous nous mettons alors à table et on les entend brailler comme des putois… m’enfin !!!
5’ se passent et là, ça sent le brûlé !!!! Ils ont décidé de nous enfumer en faisant brûler des prospectus. LOL
Ceci nous a bien fait marrer, et après être aller prendre le dessert au McDo, on se garera tout de même plus loin car ils étaient sans doute assez cons pour venir nous réveiller la nuit et Seb et moi avons besoin de dormir.
Mercredi, nous roulons toute la journée pour arriver à St Gervais, au pied du Mont Blanc, où nous passons la nuit.
Jeudi, balade dans Chamonix, retrait des dossards et bien sûr des achats pour… Seb, une paire de Salomon en plus, c’est pas perdu !
Nous regardons le bulletin météo pour demain :
« Des passages d' ORAGES forts avec coups de vent, grêle possible à partir 17 h jusqu’à minuit (limite pluie-neige 3000 m puis 2200 m)
FROID en seconde partie de nuit au passage de la perturbation, limite pluie-neige au plus bas à 1800/2000 m. 2 à 5 cm à 2000 m, 5 à 10 cm à 2500 m.
»
Rappel, le départ est à 18h30… trop cool non !!!! Il va quand même pas être annulé une 2ème année consécutive !!!
Et le soir ??? Ceux qui nous suivent depuis 2007 le savent…. La traditionnelle pizza et sa petite pression avec Jérôme qui vient d’arriver.
Ce jeudi, je dors à l’UCPA avec Jérôme pour mieux dormir qu’en camping car, c’est raté :
Nous arrivons à l’UCPA, et là, il ya de la lumière dans notre chambre, 2 suédoises sont avec nous, Ingrid et Olga, très sympas au demeurant mais surtout, et c’est là l’essentiel, hyper canons, on entame la discussion et lorsque qu’O lga ressort de la douche avec juste une serviette sur les hanches… non j’déconne, ce sont 2 gars… et ils courent la CCC dont le départ est à 10h00 et ils mettent le réveil à 6h45 : tant pis pour la longue nuit réparatrice !
Vendredi : 6h45… nos coloc nous quittent, je peine à me rendormir mais y parviens avant d’être réveillé par le portable de Jérôme à 7h45:
« INFOUTMB : le départ est reporté entre 23h et 0h00 à cause des orages»
Bon…
C’est confirmé quelques minutes plus tard :
« UTMB : perturbation orageuse importante puis froid, pluie ou neige. Départ UTMB retardé à 23h30.
Parcours inchangé sauf Vallorcine-Chamonix par le fond de vallée. »

C’était pas prévu mais en tant que coureur, ça m’arrange car la première nuit sera plus courte et donc, on en fera plus le dimanche en journée et on va peut être pouvoir dormir un peu avant le départ.
Nouveau SMS en début d’aprèm’ :
« Contamines 5:30 ; Balme 7:30 ; Chapieux 10:45 ; Combal 14:30 ; Courmayeur 17:45 ; Arnuva 22:45 ; Fouly 3:30 ; Champex 7:30 ; Trient 12:15 ; Vallorcine 15:00 ; Chamonix 19:00 »
PAS COOL du tout ça par contre, on a plus 46h00 pour boucler le tour mais 43h30 Mad
17h00 : fait beau… Very Happy
18h30 : il pleut, mais pas d’orage, on va à la pasta party
20h15… on s’allonge en espérant dormir : 0’ pour Seb, 15’ pour moi, quant à Jérôme… bcp, une bonne heure je pense (MINIMUM) ! Sleep
21h00 : il tombe des SEAUX D’EAU Crying or Very sad
22h15 : on se lève afin de s’habiller et de prendre un café : dehors, il pleut toujours mais ça s’est calmé.
23h15 : on est sur la ligne de départ, on retrouve Romu et sa petite famille, il pleut toujours autant.



C’est l’heure du départ : FRISSONS GARANTIS : quelle ambiance !!!! cheers
La preuve en images :



TROP BON !
Nous sommes donc 2300 à nous élancer et notre objectif est simple : FINIR
La stratégie : AVANCER convenablement jusqu’à Courmayeur au Km78 afin d’avoir de l’avance sur les barrières horaires et pour ça, on décide, plutôt que d’aller « vite », de ne passer que très peu de temps aux ravitos.
Nous trottinons donc dir les Houches à 8Km avant d’entamer l’ascension du Delevret, 800 mètres de grimpette pour se mettre dans le rythme, nous le faisons chacun à notre allure, en haut, je suis devant, puis dans la descente, je marche pour attendre mes compères, Seb me retrouve, pas les autres !!! on se reverra en bas à St Gervais !
Là haut, la pluie est bien fraîche et les doigts sont gelés, on s’arrête donc mettre les gants (c’est sans doute là que Romu et Jérôme nous on doublé sans nous voir…)
La descente est épique, cela fait 8 heures qu’il pleut et la montagne est détrempée, ça glisse, je n’ai pas compté mais nous avons dû assister à une bonne 15aine de chutes, Seb l’a échappé belle en se rattrapant main au sol et moi j’ai la chance de passer au travers, ce qui n’est pas le cas d’un concurrent qui descend le bras en écharpe, clavicule? épaule ?, en tout cas l’aventure est déjà finie pour lui silent
Nous voici à St Gervais où nous attend Romu après 3h34 de course, je suis 1779ème .
Jérôme ? On le cherche mais on ne le trouve pas… il est sans doute déjà reparti et on sait déjà qu’on ne le reverra plus… en tout cas pas avant Chamonix…
Dir les Contamines au Km31 pour la 1ère barrière horaire, Nous alternons marche et course à un bon rythme, la pluie a cessé et nous y serons en 1h58 (soit 5h22 de course), je suis 1697ème et avons 30’ d’avance sur la barrière (c’est pas énorme…) et Romu n’est pas là…
On ne veut pas traîner… fichue barrière !
Alors Seb repart, je le rattraperai car je veux attendre Romu pour lui faire part de notre décision : on ne peut pas attendre Romu à chaque ravito, ce serait trop « dangereux » vis-à-vis des barrières alors on ne l’attendra que si on prend suffisamment de marge, je lui souhaite bonne course et repars pour rattrape Seb parti depuis 3’/4’ (malheureusement l’avenir nous donnera raison… scratch )
Prochaine barrière : « La Balme » 2h00 pour faire 8km, nous les faisons en 1h40 (7h11 en tout et 1531ème) et reprenons donc du temps sur les barrières, on a 50’ d’avance désormais, mais c’est trop peu, alors on ne traîne pas : un coca, un café et on décolle ! Et c’est le cas de le dire ; ça fait 900 mètres de grimpette depuis St Gervais et il en reste 700 avant de basculer de l’autre côté.
Objectif Les Chapieux Km50.
Dans l’ascension, un nouvel élément : la neige, c’est pas énorme mais pas forcément agréable, surtout après avoir quitté la pluie il y a 2h00…
Là haut le sentier est très technique et rendu glissant par la neige tombée probablement une partie de la nuit (nous sommes à 2500 mètres), nous basculons de l’autre côté et là, c’est toujours aussi technique, nous croisons les 1ers groupes de randonneurs qui nous félicitent et nous encouragent, ça fait du bien.
Nous arrivons aux Chapieux en 2h27 (eh oui 11Km, c’est long en montagne), je suis 1287ème en y entrant et 1436 en en sortant… pourtant nous ne sommes restés que 20’ : j’allume mon téléphone (pas de réseau) une soupe, un café, du fromage, on recharge les camelbak et c’est parti… Nous en sortons donc à 9h30 et avons 1h15 d’avance sur la barrière.
Maintenant, une ascension qui dans mes souvenirs est longue, et je vous confirme mes souvenirs sont bons… Le col de la Seigne : 10Km et 1000 D+
On en voit pas le bout, ça monte doucement au début sur une route pas très intéressante puis ça monte plus dur… mais quand on pense en voir le bout, et bien non, ça remonte encore… c’est dur pour le moral surtout quand la neige, qui s’était arrêtée, reprend un peu avant le sommet et avec elle du vent… à ce moment là : IL FAIT FROID, il y a du brouillard et je me pose des questions sur les suites de l’aventure :
-est ce que ça vaut le coup ? On voit même pas le paysage, on ne peut pas courir c’est trop glissant, la 2ème nuit pourrait être pareille, auquel cas, avec la fatigue ce sera l’enfer…
De plus, je suis très fatigué, j’ai envie de dormir depuis plusieurs heures mais le temps pourri ne permet pas de s’allonger… vivement que ce fichu soleil pointe le bout de son nez !
Alors je mets ces pensées dans un coin de ma tête pour me dire que c’est vraiment pas le moment de penser à ça, pas déjà, je n’ai même pas vu les personnes venues ici pour m’encourager !!!
Et on descend vers le lac Combal, le temps se calme, le soleil commence même à faire son apparition, ça fait un bien fou, plus envie de dormir, on se prend même à trottiner, je sors même mon tél. pour une jolie photo car le paysage est superbe :




Lac Combal : 65Km 13h09 de course et je suis 1381ème : nous avons 1h50 d’avance sur la barrière, notre stratégie tient le coup, maintenant, on gère !
Ça y est, du réseau téléphonique, tient donc, j’ai quelques sms et quelques messages vocaux !!!!!!!!!! MERCI
Allez, y'a plus qu’à monter l’Arête mont Favre avant d’entamer la loonnggguuuueee descente vers Courmayeur où nous attend le fan club.
Le soleil est là, le chemin est agréable mais l’arête nous semble bien haute alors qu’elle n’est « qu’à » 400 au dessus de nous, on monte tranquillement puis arrivés en haut on emprunte un sentier très agréable qui nous mène au col Checrouit en 1301ème position, là, j’en profite pour lire quelques SMS :
« Parcours modifié à Bovine suite aux orages de cette nuit, l’UTMB fait désormais 170Km et 9700 m de D+ »
Nous qui pensions éventuellement dormir à Courmayeur, c’est pas une bonne nouvelle, ça fait 4Km et 200+ de plus que les autres années avec 2h30 de moins imparties…
Pas trop le temps de s’éterniser alors, on repart vite, tant pis !
La descente a changé depuis 2 ans, de plate et rapide, elle est maintenant très pentue et TRES technique, on ne peut pas aller bien vite.
Nous arrivons donc à Courmayeur et ENFIN, nous retrouvons la famille, ça fait un bien fou, ils sont là, ils ont le sourire et les enfants courent avec moi dans les rues de Courmayeur.
Il est 15h54, la barrière est à 17h45… on est bon… sauf que cette rallonge ne nous arrange pas du tout…
On s’allonge à l’ombre, Seb va voir si un Kiné est dispo (ce n’est pas le cas et il ne reviendra qu’avec une assiette de pâtes..) : là on profite :
Petit mangeage (tout petit), crémage de pieds, massage de mollets, changements de chaussettes (et de chaussures pour Seb), on ferme les yeux quelques minutes (sans dormir…) puis nous redécollons à 16h32, on a toujours de l’avance mais bon…. Il ya des Km non prévus à avaler donc…
On apprend que Romu vient de se faire arrêter par les commissaires de course au Km69 car en retard sur les barrières horaires Crying or Very sad merdasse, ça fait chier pour lui...
Seb est bougon, il ne veut presque pas repartir, « on devait faire 164 Km ce matin, puis on se retrouve à en faire 170 et ce avec des barrières plus courtes, ce sera trop dur, on va se faire coincer » etc… etc… Mag lui dit qu’il ya tellement de changement depuis le début que les barrières peuvent être rallongées, qu’il faut repartir car physiquement on est encore bien…
Alors, je mets mes chaussures et dis à Seb « Allez l’ami, tu te chausses et on repart, on verra ça plus tard, pour l’instant on a de l’avance ! Et si on se fait rattraper par les barrières et bah… tant pis ! mais on abandonne pas ! »
Et là : MON TOURNANT de la course, Ethan me saute dans les bras, ma fait un câlin et me dit
« T’abandonnes pas ? Hein papa ? » je lui réponds que c’est pas prévu ! Il reste 92 Km et JE SAIS que j’irai au bout !!!!
On repart donc pour la future barrière horaire à Arnuva où doivent nous attendre Mag , mes parents et les enfants… 16 Km et 1100+
Désormais, on ne résonne plus en Km mais en bosses : il reste 4 grosses et 1 moyenne.
On redémarre par la montée à Bertone : 800+ sur 4 Km, le chemin est assez propre mais bien pentu, nous mettrons 1h30 à effectuer cette ascension et bizarrement nous gagnons près de 200 places… pourquoi ? Beaucoup d’abandons à Courmayeur, la nuit froide et éprouvante a fait des dégâts.
A Bertone, pas le temps de cogiter là encore, on avale un truc ou deux et on repart, mais j’ai envie de dormir à nouveau, et le temps est clément… il est 18h21, je m’allonge dans l’herbe et mets mon réveil à 18h44, je dormirai une dizaine de minutes… Pendant ce temps, Seb pris de l’avance et file au prochain ravito.
Au réveil, je repars bien, au petit trot, on est sur la section la plus belle de tout le parcours, j’adore ce sentier, très ludique : ça monte descend, tourne, remonte, traverse un ruisseau etc… trop bon !
Coup de fil de Yann et Lucie : ce sont les premiers à qui je dis que JE VAIS au bout, JE LE SAIS !
Je rejoins Seb à Bonnatti, et comme je pense courir dans la descente qui mène à Arnuva, il repars devant, je le rattraperai… je mets la veste, le buff, les gants car le soleil est maintenant déjà caché et il fait frais…
Juste avant Arnuva, Mag m’appelle « Tes parents, Ethan et Loan ne sont pas là car il n y a plus de navettes… » Crying or Very sad Déception !!! Mais c’est peut être mieux pour les enfants car la nuit est tombée et IL FAIT FROID… beaucoup de vent !!
Comme il n’y a plus de navette, Mag est venue en stop mais ne peut rentrer, donc elle va venir avec nous jusque la Fouly… ça c’est cool !
Il est 21h17 et nous avons 1h30 d’avance sur la barrière et là : BONNE NOUVELLE : toutes les barrières horaires sont décalées de 2h00 APRES Champex. Mag avait raison : ça peut changer !
Je m’octroie 5’ de sommeil sur une table dans une tente avec 200 bonhommes et de la musique… et ça marche !!!
On s’attaque alors au Col Ferret, celui qui fait peur : là encore 800+ en 4Km, ça grimpe dur mais là encore, c’est régulier… Mag imprime un rythme tranquille qui nous permet de doubler un peu et d’arriver en haut en 2 petites heures malgré un genou qui commence à taquiner Seb…
Nous sommes désormais en Suisses ! Il reste 2 grosses bosses et 1 moyenne.
Le Hic : là haut, c’est gros brouillard et un vent terrible qui dans ce nuage donne vite froid, alors on entame la descente au petit trot afin de se réchauffer, il faut être très vigilant car les balises sont peu visibles avec le brouillard. Nous ressortons de ce nuage les doigts bien gelés mais ça va mieux, nous sommes plus bas, il fait moins froid et cela devrait s’améliorer encore.
Sur cette section, après un début de descente aisé, le chemin devient plus technique… petit coup au moral : on voit les frontales qui nous précèdent : elles descendent sur notre gauche, puis remonte bien haut, puis tournent à droite avant de retourner à droite et redescendre… 300 mètres à notre droite… on mettra une heure pour cette étrange boucle autour de Ferret.
Ça y est : La Fouly, il est 2h18 du matin, la barrière est à 3h30… et comme Seb va voir le Kiné pour son genou, j’en profite pour… dormir 10’… on en est à 25’ de sommeil en tout ! 0 pour Seb !
Seb ressort du Kiné, pas de navette avant longtemps pour Mag… alors elle repart avec nous direction Champex 14Km et 600+. Je me souviens bien de cette portion, c’est roulant, en sous bois et donc très agréable. On trottine gentiment, on marche parfois, nous voulons mettre moins de 3h pour être toujours dans les temps.
Le ciel est magnifique, il nous annonce un bon dimanche.
La montée vers Champex est plus compliquée que dans mes souvenirs mais elle se fait sans encombre, nous y serons à 5h57, nous avons mis 3h09 et avons toujours 1h30 d’avance sur les barrières. A ce stade, Seb doit dormir… alors, encore une fois, bras croisées sur la table : ON DORT… une vingtaine de minutes... ce seront les dernières pour nous 2 (et les 1ères pour Seb….)
Mag,après avoir fait nuit blanche, 30 Km et 1250+ nous laisse… elle prend la navette pour rejoindre Chamonix et mes parents. Merci et Bravo Mag !
En entrant à Champex, je suis 1026ème quand nous entamons la section ajoutée à la place de Bovine, à priori, nous partons pour 16Km avec 1000+ et 1000-(je pense qu’il y avait un peu de plus..de D+ en tout cas !!!)
C’est parti… on part en marchant, le genou de Seb lui fait mal… il reste environ 45Km !!! Il est 6h42, le jour est levé !
On tente quelques petits trots par ci par là et ça fonctionne à peu près sur le plat… mais dès que ça descend, et ça descend beaucoup, c’est trop douloureux pour Seb. Dans la descente, je me change car j’ai chaud, torse nu sur une route, un gars me dit « habille toi vite tu vas choper la crève, il fait 4° !!! » J’en profite également pour mettre mon Ipod car ça va être long.
On a annoncé au fan club que nous les retrouverions à Trient vers 10h30… c’est pas gagné !
On fait donc la descente tranquillement ensemble et lorsque cela remonte, je dis à Seb que je vais filer devant, car des fourmis dans les jambes et pour rejoindre les enfants au plus vite afin qu’ils n’attendent pas trop.
J’entame cette patate au taquet, je double, je double, je double… et ce jusque qu’en haut… puis ça redescend (tiens c’est bizarre ça ?!?!?) et alors là de double plus : je DOUBLE… je descends comme une balle, j’adore, c’est trop bon !!! C’est mon premier plaisir « physique » de la course car les descentes précédentes étaient, soit trop techniques, soit trop glissantes… Champex/Martigny : 200 places de gagnées en 14 Km.
Et là où je pensais en avoir terminé, on m’annonce qu’il reste 8km et grimpette pour 1000D+, je suis déçu mais motivé, je suis attendu à Trient et je veux pas traîner, je vais mettre 2h09 et doublerai 95 personnes de plus… j’arrive à Trient à 11h57 et retrouve avec plaisir parents et enfants… il n’ya plus qu’à attendre Seb allongé dans l’herbe sous un arbre. Je suis 782ème. Seb arrivera plus tôt que prévu, à 12h32. Il passera 40’ avec le kiné puis on redécolle. Nous avons 1 grosse heure d’avance sur les barrières : il reste UNE grosse bosse et elle est là : juste devant nous : 727+ en 4,5Km
Cette montée n’est pas très pentue, quoique (cf photo),



Le genou de Seb est pas top, on s’arrête régulièrement… si possible là où on peut trouver des framboises (délicieuses d’ailleurs !!!) : la TV japonaise me filme en train de les cueillir, en train d’en manger, et me demande de leur tendre ma main afin de filmer un gros plan de ces magnifiques framboises.
Après cette ascension de 1h49 (eh oui c’est long..), c’est l‘heure de mon 2nd plaisir : une bien belle descente jusque Vallorcine, là encore, je dis à Seb que j’enquille et qu’on se retrouve en bas.
Attention messieurs dames, ça va dépoter : 48’ de descente quasi à bloc car il ya beaucoup de monde et donc ça bouchonne parfois… je double 105 personnes, je déboule come un malade à Vallorcine, les spectateurs n’en reviennent pas, les coureurs non plus, eux qui sont quasi à l’arrêt car fourbus, blessés, exténués, certains s’écartent et m’applaudissent et me disent « C’est super ! Bravo ! », c’est trop bon ! Ethan veut courir avec moi, mais ça va trop vite : il tombe LOL, quant à Mag, elle a pas le temps de mettre le camescope en route… re LOL.
(J’ai pas fait tout le classement mais dans les 50 premiers, seuls 11 coureurs font mieux, sachant que pour eux, ça bouchonnait pas)
A Vallorcine, je suis 782ème.
Seb arrivera 30’ plus tard, il est 16h19, la barrière est à 17h.
Seb ne s’arrête pas car sa jambe le fait souffrir et il sait que cela va être juste.
Benoît nous encourage à finir dans les 1000 premiers mais ça va être dur…
Il reste une barrière horaire dans 6,5km et 200+… on y sera 17h45, soit 1h15 d’avance.
Sur la route, le col des Montets : le dernier col.



Nous voilà donc à LA DERNIERE BARRIERE HORAIRE, après, il ne peut rien nous arriver !
Il reste 8km et le chemin que nous pensions praticable est très technique : pierres et racines à gogo et donc Seb souffre beaucoup, il ne peut pas courir du tout, ni même marcher vite, c’est trop technique… alors on se traîne ;-) , les coureurs nous doublent mais c’est pas grave ca on sait qu’on va au bout.
Personnellement, je marche vite, m’assois pour attendre Seb : on est parti ensemble et nous franchirons la ligne ensemble !!!!
Tiens, une bosse, c’était pas prévu ça !!! Tant pis, on grimpe, puis on redescend et on arrive à
CHAMONIX
WWWOUUUUUAAAAAHHHH
Jérôme est là, il nous attend, il a mis 39h mais ne peut plus marcher ;-)
Ce dernier Km pourrait durer des heures, il ya du monde sur le bord des routes, tout le monde applaudit, idem sur les balcons, les terrasses des cafés : c’est notre heure de gloire !
On oublie tout, la douleur, les doutes, la neige et on profite, c’est juste ENORME.


Après ça, il reste 100 mètres, un bon YYYEEESSS IIII avec Seb et je les cours avec Ethan et Loan.
La ligne est passée, je me mets à genoux et embrasse les enfants, les yeux sont humides, puis je serre Seb dans les bras :
on l’a fait !!! NOUS SOMMES
FINISHERS

Puis mon père, idem, on se serre dans les bras… il me félicite et est fier de moi.
Puis Mag, qui me dit des choses qui m’ont beaucoup touchées et là, les yeux ne sont plus seulement humides : je pleure !!!!
Et enfin, ma mère, idem, on se sert dans les bras, comme mon père, elle est fière de moi…
C’est très difficile d’expliquer ce que j’ai ressenti dans ces moments : fatigue + joie + fierté + toutes ces émotions avec les proches… wwwouaaahhh : indescriptible !
Nous venons de faire 170 KM et avons grimpé 9700 mètres soit l’équivalent de 267 Km plats…

en 44h45 et nous terminons 1034 et 1035ème


Il y a eu 51% d'abandons

Aujourd’hui, les jambes sont quasi nickels, juste une belle ampoule (cf ci-dessous, âmes sensibles, s’abstenir) et un peu mal aux genoux. et bien sûr: - 5KG



Et après ? Vais-je le refaire ? On verra, j’pense pas ! Même si ça peut évoluer car je suis certains que les 40h étaient largement jouables et donc une place dans les 500 premiers…
Bon, l’heure des remerciements, je m’excuse d’avance si j’oublie quelqu’un car comme vous allez le voir, il y a du monde :
MERCI :
A Förch qui nous soutient dans notre aventure depuis 2007.
A l’organisation pour cette superbe épreuve.
Aux bénévoles, pour leurs sourires et leurs encouragements.
Aux dizaines, centaines, milliers d’inconnus qui nous ont encouragés le long des chemins…
La famille : Thomas pour ses nombreux coups de fil, Christian et Dominique, Arnaud, Amélie et Vince (pour toi aussi la nuit fût longue non ?), Laëtitia, Les Patapons, Les Grimault et Delphine pour vos SMS d’encouragements.
Les amis ou amis d’amis : Djé, Yann, Laëti pour leurs coups de fil, Marie, Doudou, Guillaume, Mat, Stephanie pour leurs encouragement Facebook, Martine,François, Bérengère, Antoine, Marijana, Seb et Ophélie pour leurs encouragements via LITS, Béa, Kelian, Laurena et le père de Romu pour leur présence à Courmayeur.
Les collègues ou ex-collègues: Stephane et Lucie pour leurs messages téléphoniques, Bebert pour ses SMS, Alice, Laurent, Ophélie, Drine, Julie, Benoît pour leurs encouragements Facebook.
Les raiders ou partenaires de course à pieds : Will, Ben, Alex pour leurs SMS et Facebook ainsi que Maryline pour ses coups de fil lors de l’épreuve.
Le Team 2FR : Jérem, Xav R, Fred, Guifus, Xav T, Ludo pour leurs coups de fil et YYYEESSS IIII dans l’oreillette.

Et enfin :
Mes partenaires de course :
Romu, qui s’est lancé le 1er dans l’aventure en 2006 et qui m’a mis le pied à l’étrier, je ne serais pas finisher sans toi.
Jérôme : même si on t’a pas vu longtemps, je voulais te revoir, et la seule possibilité, c’était Chamonix, hors de question que tu sois le seul à finir ;-)
Et bien sûr : Seb, avec qui on a partagé 170 Km, félicitations pour ta performance, je suis certains que tu as dû souffrir mais je suis super content que tu n’aies pas abandonné car tout seul, c’eut été BEAUCOUP plus dur !!!

Les proches : Ceux qui ont sans doute le plus compté, ceux qui étaient là (même sans y être), ceux à qui je voudrais dire que je les aime : tous de façon et à des niveaux différents mais je vous aime :
LITS : pour tes énigmatiques encouragements, pour tes coups de fil, tes sms, ta bonne humeur MERCI
Mag : que dire ? Je pense déjà t’avoir tout dit : nuit blanche, 30 km, 1600D+, les massages, les pâtes, les mots qui font du bien, bref ENORME… MERCI
Mes parents : merci de m’avoir soutenu toutes ces années, merci pour les coups de fil, les mots sympas aux ravitos, bref : merci d’avoir été là et m’avoir permis d’être avec
Ethan et Loan : les meilleurs des produits dopants. MERCI pour vos sourires, vos câlins, vos bisous et vos encouragements, vous étiez en photo sur mon sac dès le départ et dans mes mains pour la ligne d’arrivée : QUE DU BONHEUR !!!


Et voilà, je crois que tout est dit... ça en fait pas mal !!! Il manque juste quelques photos mais Seb les ajoutera dans son CR.


Alors je vous dis à bientôt, pour de nouvelles aventures.
[center]


Dernière édition par L'alchimiste le Mer 31 Aoû - 15:35, édité 1 fois
avatar
L'alchimiste
Admin

Messages : 634
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://adrenaline2fr.forum2ouf.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  Soutanas le Mar 30 Aoû - 19:55

Splendide les amis !
Et cette vidéo de la fin file des frissons
BRA-VO
avatar
Soutanas
forummer

Messages : 550
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  Bip-bip le Mar 30 Aoû - 22:06

FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITIFELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!ON!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITIONFELICITION!!
avatar
Bip-bip
forummer

Messages : 64
Date d'inscription : 08/12/2009
Age : 39
Localisation : VOIVRES LES LE MANS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  Bip-bip le Mar 30 Aoû - 22:09

pas fini..!!
felicitation FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITION!FELICITIONFELICITION!!ouf!!!! bon chaque kilometre bravo Dave ET SEB CONGRATULACCIONNE cheers cheers cheers cheers
avatar
Bip-bip
forummer

Messages : 64
Date d'inscription : 08/12/2009
Age : 39
Localisation : VOIVRES LES LE MANS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  vilcoyote le Mer 31 Aoû - 21:35

les vidéos aident bien à se rendre compte de l'ambiance avant et après.
Bravo à vous 2 pour cette performance extrême : je pense que le défi était autant physique qu'humain.
Dave, Seb [color:2870=red]BRAVO POUR VOTRE PERF' WHAT ABOUT YOU CRAZY FINISHERS !!!!!!!!!!!!!!!![b]
avatar
vilcoyote
forummer

Messages : 207
Date d'inscription : 20/11/2008
Age : 42
Localisation : parcé sur sarte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  Le Marchand le Mer 31 Aoû - 23:06

BRAVO les guys ! toutes mes felicitations ! c'est full crazy ....

Quel surpassement ! Impressionnant !

Vu seb a tignes qui se deplaçait à 1,2 km/h en pointe...... mais avec une expression sur le visage qui en dit long de joie !!! Bravo l'ami d'avoir tenu jusqu'au bout.


Dernière édition par Le Marchand le Jeu 1 Sep - 18:57, édité 1 fois
avatar
Le Marchand
Admin

Messages : 645
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quelques chiffres et vidéos

Message  L'alchimiste le Jeu 1 Sep - 12:12

Nous étions donc 2369 (dont 186 femmes et 72 FINISHERS) au départ et 1333 (soit 100 coureurs derrière nous...) à l'arrivée soit 47.78% de FINISHERS. 4 espoirs (21 ans) et 4 vétérans4 (+ de 70 ans!!!!!! même si aucun n'arrivera)
Par contre 74 V3 (+ de 60 ans) sont partis, 21 sont arrivés dont le meilleur en 34h18: respect à tous cheers

Sur les 2369, 10 ne sont pas passés au 1er pointage au Km14.

1812 coureurs sont repartis de Courmayeur au Km78.

Les 50% d'abandons ont été franchis au pointage de Martigny au Km138.
Le plus gros point d'adandon: La Fouly km110 où abandonnent 278 coureurs!!!

A Vallorcine, il reste 16 Km, 3 coureurs ont été pointés à 17h/17h01 et 17h01 (barrière horaire 17h00) OUF!Rolling Eyes 10 seront éliminés car en retard..dont un à 17h03!!!! les boules!!! Crying or Very sad
Un seul coureur abandonne à cet endroit!

Argentières: il reste 9 Km: 3 coureurs ont abandonné!!!! Question Question Question Question

Killian Jornet remporte l'épreuve en 20h35: 3ème victoire consécutive

Chez les femmes, c'est Elisabeth Hawker en 25h00: 4ème victoire

Et pour finir, 2 petites vidéos fort jolies:

Dans la 1ère, on me voit les 2 dernières secondes (ne me cherchez pas, c'est impossible à trouver ;-) ), c'est filmé au Col du Bonhomme au Km45




avatar
L'alchimiste
Admin

Messages : 634
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://adrenaline2fr.forum2ouf.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  Karate kid le Jeu 1 Sep - 16:07

ENORME !!!
Bravo à vous deux pour ce bel exploit. De la souffrance mais aussi du plaisir.Très beau CR aussi. On attend d'autres photos.

Karate kid
forummer

Messages : 76
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 39
Localisation : Pruillé Le Chétif

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  tikka + le Dim 4 Sep - 0:05

Après un retour tardif de vacances je prends le clavier pour le CR. Je vous passerai les temps de passages et les places aux différents PC pour éviter les répétitions avec le CR de Dave.

Un seul objectif TERMINER (tous les 3 avec Romu et Dave), Jerome devrait être loin devant nous.
Départ mardi fin d’a.m de Brette pour une arrivée mercredi soir à Chamonix avec entre temps une bonne tranche de rigolade durant notre 1ere nuit à vierzon (le vierzonnais ??? est accueillant )

Jeudi matin on règle les formalités administratives (retrait des dossards, pose de la puce et baguage des sacs)



Puis quelques petits achats (juste une paire de XT) et retour au camion pour le déjeuner suivi de quelques petits jeux (attention qu’en même à garder l’esprit 2fr).

On retrouve jérome jeudi soir pour notre dernier diner et la traditionnelle pizza avant la dernière nuit, que l’on espère la plus longue possible (nous restons tous les 2 avec Mag et notre nuit sera plus paisible que celle de Jerome et Dave partis à l’UCPA)




Lever à 9h le lendemain matin et surprise en allumant le portable, départ retardé entre 23h et 0h00 à cause d’une alerte orage. Décidement dame météo est encore en conflit avec L’UTMB, cependant contrairement à l’an passé le parcours reste quasi inchangé (juste un retour par la vallée sur la fin)

On passe une journée tranquille en essayant de faire le moins d’effort possible, juste quelques kilomètres en fin d’a.m pour la dépose des sacs qui nous attendront à Courmayeur (km 78)




23h15 arrivée sur la ligne de départ (au dernier moment vu la pluie qu’il tombe)



Et départ à 23h30 dans une ambiance de folie, une foule inimaginable à 23h30 sous la pluie pour saluer notre départ et beaucoup d’émotion car nous sommes partis pour 164km et 8900m de D+ (soit plus de 40h de course) avec des barrières horaire plus courtes (43h30 au final au lieu de 46h)

Notre stratégie, avancer, avancer et encore avancer sans perdre de temps aux ravitos ; On décide de faire la course ensemble (sauf si l’un d’entre nous met les autres en péril pour les futures barrières horaire.)

Les 1er km s’enchainent plutôt bien on reste tous les 4 puis chacun gère la montée à son rythme (Dave devant, moi quelques mètres derrière et Romu et Jérome encore un peu dérrière).
Dave s’arrête dans la montée pour mettre ses gants car il pleut, il pleut et il pleut encore. Je l’attends et nous ne voyons pas les 2 autres passés. On continue jusqu’à st gervais où on retrouvera Romu (plus de trace de Jérome).
On repart donc tous les 3 pour une montée de 24km et 1500 de D+ tranquille au début puis 1000m de D+ dans les 10 derniers km.
Romu peine un peu, on reste avec Dave et montons jusqu’aux Contamines où nous attendrons Romu. Arrivée au ravito, une petite soupe et on attend romu qui n’arrive pas, on a repris un peu de temps sur les barrières mais pas suffisamment pour attendre trop longtemps à chaque ravito. Dave attend Romu pour le lui dire pendant que je commence tranquillou la 2ème partie de la montée.

La montée se fait en file indienne jusqu’en haut du col de la croix du bonhomme (2443m) où la neige a fait son apparition. On commence à être trempés et avons froid, mais c’est supportable. On attaque ensuite la descente pas très large donc toujours les uns derrière les autres. Arrivés aux Chapieux (km 50) nous avons 1h15 d’avance sur la barrière horaire (c’est pas mal, mais pas encore suffisant) donc on ne tarde pas trop : soupe, remplissage des poches à eau, on mange un peu et on repart.

Et c’est parti pour le 3ème col (col de la seigne 1000m de D+), une montée interminable durant laquelle la neige s’est intensifiée. Le paysage est magnifique avec ce petit manteau blanc mais il fait froid, très froid. La montée s’est passée correctement à un bon rythme (en tout cas suffisant pour reprendre encore un peu d’avance sur cette fichue barrière)
Dave me dira après coup qu’il se posait beaucoup de question sur la suite de l’aventure durant cette montée (ce sera sa 1ere et dernière baisse de moral).
On redescend vers le lac combal au petit trot pour arriver devant un superbe paysage avec cette vue sur les glaciers. On a près de 2h d’avance sur les barrières et notre stratégie semble parfaite (ou quasi). Les jambes sont super en plus donc pas de raison qu’on n’aille pas au bout (même s’il est un peu tôt pour le dire).

On repart pour la courte montée des arrêtes du mont favre (400m D+) mais on voit le sommet depuis le pied du col et cela nous semble beaucoup plus haut. Le moral est bon surtout qu’on en profite pour écouter les messages de la famille et des amis (ça nous réchauffe un peu : le cœur en tout cas).
La montée se fait bien et on attaque la descente vers Courmayeur où nous attendent Ethan et Loan, Michelle et Hervé (les parents de Dave ) et Mag. Plus qu’une bonne heure et on retrouve tout ce petit monde.
Dans la descente on reçoit un sms de l’orga (bovine impraticable donc détour par martigny plus montée de la forclaz : bilan 6km de plus et 800m de D+ donc 170km et 9700 de D+) mais rien concernant l’allongement des barrières Mad Mad
Nous qui étions bien, coup au moral car sans un délai supplémentaire c’est plus que chaud, voir impossible.
Arrivée à Courmayeur avec 2h sur les délais donc c’est pas mal mais avec cette bad news…
On (bon d’accord, JE) ronchonne sur cette foutue rallonge et me demande si cela vaut le coup de continuer dans ces conditions. Mag me botte les fesses et me dit que cela peut être modifié (et à juste titre). On mange, on se change, on discute un peu (ça fait du bien).





On se remotive (Dave et Mag me remotive surtout), car ce changement de parcours sans évolution des barrières me fait c….Les jambes portant sont super bien, on est encore frais, pas du tout mal aux jambes. Mag est même étonnée de nous voir si bien par rapport à beaucoup d’autres concurrents : c’est ce que nous voulions avant le départ (gérer notre 1er moitié de course pour ne pas arriver cramé à Courmayeur)
On repart donc pour la montée de Bertone (pas très longue mais très pentue)




Après quelques mètres je ressens une forte douleur derrière le genou gauche (super il reste 92km) je prends anti inflamatoire et la douleur diminue 1/2h après mais reste présente : les ¾h d’inactivité ont laissé des traces.
On monte tranquille et arrivé au col de Bertone, dave qui est fatigué en profite pour faire 20’ de sieste (fainéant une sieste à 18h en pleine course on aura tout vu : ce type serait capable de piquer un roupillon en plein cross ouest France Laughing )
J’essaie aussi de dormir mais n’y arrive pas donc je repars au bout de 10’ : Dave me rejoindra.
Je fais bien car plus le genou se refroidit, plus il fait mal. Je trottine tranquillou quand il est chaud car on arrive sur une portion plus plate, un petit single à flanc de montagne : superbe.
On doit rejoindre Mag à Arnuva : début du périple de Mag qui nous accompagnera pendant 30 bornes. Elle nous appelle pour nous dire que les navettes ne passaient plus et qu’elle a dû faire du stop. A chaque ravito, je prends un peu d’avance car mon genou m’empêche de courir normalement donc Dave peut me rattraper avant le prochain PC.

J’arrive à Arnuva et Mag ne me reconnaît même pas : il fait nuit noire et les frontales l’éblouissent. Dave arrivera 3-4 minutes (il était parti après moi du ravito précédent) après et nous rejoindra sous la tente pour une soupe chaude, fromage, viande fumée… Un vrai festin. Les jambes sont toujours bonnes et la douleur au genou encore supportable donc on ne perdait pas encore de temps : pourvu que cela dure, mais faut pas rêver). On apprend que les barrières sont repoussées de 2h (ouf, Mag avait raison pour une fois Very Happy )

Mag et son sac à dos de 40l pour 22kg (j’exagère à peine) repart avec nous et cela fait du bien. C’est elle qui mène le train à un bon rythme Moi derrière je serre les dents car la douleur est de plus en plus importante. A chaque fois que nous nous arrêtons à un ravito, il se refroidit et ça fait mal.
On monte le grand col ferret rythme correct en 1h45 et la montée passe pas trop mal par rapport au souvenir que Dave en avait : on l’a fait de nuit, çà a certainement aidé.
La haut c’est vent, froid et brouillard. Mag est fière de nous dire qu’on a doublé pas mal de monde sans jamais se faire dépasser. C’est super, merci mag d’avoir mené bon train.

La descente vers la Fouly est une autre paire de manche, roulante dans un 1er temps, puis pierre et racines ensuite, petite montée, puis redescente…
Mon calvaire commence vraiment, il reste 70kms et le genou est de plus en plus douloureux. Je m’aperçois que dans les montées çà va à peu près, mais que je ne peux plus attaquer par le talon ni tendre la jambe : donc je ne peux plus courir ni descendre (c’est bien car il y a 24 bornes de descente qui s’annoncent) .
Mag et Dave m’encouragent durant toute la descente mais la douleur est forte, je reprends des anti inflamatoire qui font de moins en moins effet. Avant la fouly je me pose pas mal de question notamment sur le fait d’aggraver la blessure si je continue au risque de me ruiner totalement le genou. Avant d’arriver au ravito, je dis à mag et dave que je vais voir le kiné et que s’il me dit que je vais finir par me « bousiller », je stopperai là avec beaucoup de regret.
Direction le PC Médical, Dave en profite pour dormir. Le kiné me dit que c’est une grosse tendite (surement dûe au froid et à la pluie/neige du début)
Question : est ce que cela peut s’aggraver ?
Réponse : pas de risque d’aggravation mais la douleur sera de plus en plus forte.
Question : je peux donc continuer.
Réponse : c’est toi qui vois, mais tu ne mets pas ton genou en danger
Il me masse le tendon pendant 20’ et je rejoins Mag et Dave

C’est donc décidé, je continue, leur dit que je finirai maintenant, certes moins vite, mais je finirai (surtout que nous avons de l’avance sur les barrières :1h30)

On repart et le massage a atténué un peu la douleur, c’est bon. On finit la descente pour attaquer la montée de Champex (Mag est toujours avec nous). Le col se fait sans trop de soucis 300m de D+ passe assez vite et nous arrivons sur la base de vie de Champex avec 1h30 d’avance sur les barrières (que nous devons toujours avoir en tête). On en profite pour manger, c’est presque un buffet de mariage. On dort un peu :20’ (se sera la seule fois pour moi).



On part pour la rallonge annoncée et tout le monde nous dit qu’elle est dure. Il reste 45 bornes et maintenant c’est FINIR. Après une pause de 40’ le genou est froid et c’est l’horreur. On doit descendre pendant 14km sur Martigny puis monter 1000m de D+. C’est parti
On descend et arrivons à Martigny et commençons à remonter à travers les vignobles. Je dis à Dave de partir rejoindre les enfants au prochain ravito, je ferai la montée à mon rythme et le rejoins.
On monte, on descend, on remonte etc… puis on retrouve martigny et là un type nous dit que le col commence. On vient de se taper 400 ou 500 de D+ et cela ne faisait pas parti du col de la forclaz. On maudit l’orga pour ce détour, et je me dit qu’il nous ont pris pour des c… mais vont le payer. J’attaque la montée bille en tête à fond sur les batons. On nous annonce 1h20 de montée (mais en fin de compte il y a bien plus). Je décide de faire les 1ère 50’ à bloc doublant 50 ou 60 concurrents sans me faire doubler, puis me cale derrière un groupe qui monte bon train jusqu’à la fin. J’ai fais une grosse montée me disant que c’était du temps de gagné. Petite descente de 20’ qui fut quant à elle douloureuse et je retrouve Mag à Trient tout étonnée de me voir déjà arrivé. Elle nous dit que nous ne sommes pas trop marqués (ça fait plaisir).
Tout de suite arrivé, j’en profite pour retourner voir le kiné (s’il pouvait me faire aussi bien que la 1ère fois). Il me manipule pendant 40’ et me dit que l’inflammation a du augmenter mais que je pouvais continuer : il reste 30 bornes plus aucune raison d’abandonner et plus aucun doute sur nos capacités à finir.)




Pendant ce temps Dave se repose et en profite pour passer un peu de temps avec Ethan, Loan, ses parents et Mag.



Pendant que je suis avec le kiné Mag remplit mon sac pour que nous repartions directement. On repart avec 1h d’avance sur les délais pour attaquer le dernier des 10 cols au programme et on sait déjà que nous irons au bout.





Cette fois çi le kiné n’a pas été efficace contre la douleur et les anti-inflamatoire ne font plus effet. La montée se fait en fractionné avec des pauses de temps à autre. Les 750 de D+ sont avalés en 1h40 et maintenant c’est descente jusqu’à Vallorcine, puis presque plat jusqu’à l’arrivée.
La descente à Vallorcine est assez technique et le genou ne tient plus. Je me sers des batons comme de béquilles pour chaque passage de cailloux et racines, je mets un temps fou à descendre la première partie, puis décide de courir sur la 2ème (tant pis pour la douleur) car j’ai peur d’être juste en temps. Durant la descente, coup de tel de Lisa et Maé qui crient des « allez papa, tu vas gagner » çà fait du bien et oublier la douleur.

Je rejoins Dave 45’avant la barrière en bas de Vallorcine. Je change de chaussures car étant donné que je ne peux plus poser le talon, le pied tape dans les descentes et mes ongles vont sauter.
Pas d’arrêt au ravito je mangerai en marchant.



C’est plat (juste 200 de D+) pendant 6.5 km et argentière donc on marche à un rythme correct vu l’état pour reprendre 30’ sur la barrière.

Plus que 9.5 km pour passer la ligne et plus de soucis de délais (la dernière barrière est passée). Dave me dit c’est plat çà va aller assez vite. Erreur, l’orga nous a gâté pour le final. 3km de plat puis on arrive au pont nous permettant de rejoindre Chamonix. Le pont est barré par de la rubalise et il nous font monter dans le bois pour une patate de 2kms à travers les pierres et les racines (les salauds Crying or Very sad )

Les kilomètres ne passent pas, on croise des gens qui nous disent « préparez vous pour une ambiance de folie ».
On arrive enfin dans les rue sde Chamonix et là on savoure, on profite on n’a pas envie que cela ce finisse tellement c’est bon. Nous recevons un accueil digne de star. Jerome nous attend, il a fini depuis plus de 5h et on retrouve nos supporters 700/800 m avant la ligne.
Ethan, Loan, Hervé et Michèle marche avec nous, Mag nous filme. C’est un bonheur immense que de ce dire qu’on a réalisé notre objectif.



On passe avec Ethan et Loan la ligne en 44h45 (mais le temps n’a pas d’importance à ce moment là) heureux comme des gamins et les yeux embués.
Je tombe dans les bras de Mag et ai du mal a retenir quelques larmes, la remerciant de tout ce qu’elle a pu faire pour nous. Puis c’est au tour des bras de Dave et on se félicite mutuellement d’être finisher. Je le remercie de m’avoir attendu lors des 50 derniers kilomètres. Puis c’est au tour de Michèle et Hervé qui sont tout aussi heureux que nous et qui nous ont soutenu tout au long de l’épreuve.
Un regret , ne pas avoir franchi cette ligne avec Lisa et Maé qui auraient été si fières (déjà qu’elles veulent monter sur le podium dès qu’elles en voient un), avec cette foule elles auraient joué les starlettes.





Le dimanche soir et le Lundi furent difficiles. Aucune douleur musculaire (c’est frustrant car ça veut dire qu’on pouvait faire bien mieux) mais un genou très douloureux. De plus, la tendinite a provoqué un œdème du genou jusque dans le pied ce qui empêche de marcher. Les 2 orteils sont noirs et vont sauter : C’est beau le sport.



Mais vu le bonheur procuré çà en vaut 1000 fois le coup.


C’est maintenant l’heure des remerciements :

-Tout d’abord merci à Förch pour son soutien dans nos engagements sportifs.

-Merci à mes compagnons de route :
Félicitation à Jérome, quel lévrier il avait mangé , était douché et avait fait une nuit de 12h avant même qu’on soit arrivé Smile Smile Smile
Romu qui a plus souffert mais qui reviendra encore plus fort la prochaine fois pour ne faire qu’une bouchée de cet UTMB
Et bien sûr, un merci particulier à mon pote Dave, partenaire de tous les défis qui m’a soutenu et attendu durant toute la fin du parcours. Désolé car je sais que les 40h étaient largement jouable sans ce pépin physique.

-Un ENORME merci à ma p’tite mimi qui nous a soutenu et accompagné durant la course, mais qui m’apporte encore plus tous les jours. Ce défi est certes personnel, mais il est avant tout familial car les contraintes sont grandes et sans elle, il me serait impossible de réussir de telle chose. Merci et 1000 fois merci.
-Merci aussi à Michèle, Hervé, Ethan et Loan qui tout au long du week end nous ont encouragé et poussé vers cette réussite

-Merci à Lisa et Maé nos 1ère supportrices pour les « allez papa tu vas gagner » qui nous poussent à nous dépasser et à rallier l’arrivée coute que coute
-Merci à mes parents et beaux parents pour leurs encouragements et l’aide apportée afin que nous soyons tout les 2 avec mag sur les différentes compétitions : la garde des 2 p’tits monstres c’est aussi du sport.

-Merci à toute la troupe 2 fr (les 2 Xav, Guif, Jerem, Fred, Stéph et Ben) pour les yyyeeeeesssssssss IIIIIIIIIIII au téléphone tout au long du week end. Ainsi qu’à tous les potes raideurs Alex et Willy notamment pour les messages de soutien. Nous espérons avoir donné envie à certains d’entre vous pour étoffer la troupe lors d’un prochain départ d’Ultra.

-Merci aussi à LITS pour son soutien souvent au détriment des minutes de sommeil.

-Merci aux amis de longue dâte (Ludo, Marie, David, Vanessa, Jérémie, Marjo, Maggy et Arnaud) pour les encouragements tout au long du week end. Des amis toujours présents et sur qui on peut compter dans des moments difficiles comme dans les moments joyeux.

-Enfin merci à Pierre Henri (à qui des idées de course à pieds trottent de plus en plus en tête), Chlotilde, Jérome pour les messages d’avant et pendant course.

Chacun d’entre vous nous a poussé un peu plus vers cette ligne d’arrivée et nous a fait paraitre le temps moins long.

La vidéo et le lien picassa arriveront un peu plus tard

Quel sera maintenant notre prochain défi ?
avatar
tikka +
forummer

Messages : 220
Date d'inscription : 10/10/2008
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  Soutanas le Dim 4 Sep - 22:52

Trop forts !!!! Bonne récup' maintenant.
avatar
Soutanas
forummer

Messages : 550
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

CR de Jérôme

Message  L'alchimiste le Sam 17 Sep - 14:01

Le CR est Jérôme...

c'est

PAR ICI
avatar
L'alchimiste
Admin

Messages : 634
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://adrenaline2fr.forum2ouf.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  tikka + le Lun 7 Nov - 12:28

les photos sur ce lien

https://picasaweb.google.com/Adrenaline2FR/Utmb2011
avatar
tikka +
forummer

Messages : 220
Date d'inscription : 10/10/2008
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  L'alchimiste le Sam 24 Déc - 14:27

Nouvelle vidéo réalisée par Lucifer...

MERCI.

avatar
L'alchimiste
Admin

Messages : 634
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://adrenaline2fr.forum2ouf.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  Karate kid le Sam 24 Déc - 20:53

Excellent !
Beau cadeau de noël en tout cas.

Karate kid
forummer

Messages : 76
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 39
Localisation : Pruillé Le Chétif

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  vilcoyote le Mar 27 Déc - 22:21

excellent travail Lucifer : la carto 3D rend très bien....
en effet, un très beau cadeau de noel....
avatar
vilcoyote
forummer

Messages : 207
Date d'inscription : 20/11/2008
Age : 42
Localisation : parcé sur sarte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  Bip-bip le Mer 4 Jan - 1:18

Bravo Dave et Seb pour votre performance qui doit être un souvenir inoubliable pour vous car c'est un des trail le plus dure du monde et aussi le plus beau. Cela donne envie de se dépasser et faire la même chose. La fierté, des proches, les larmes, les émotions, bravo pour votre force à vous car franchir cette épreuve à deux sa doit être bon bonnnnnnnnnnnnnn . cheers cheers cheers cheers cheers
BRAVO LUCIFER POUR LA VIDEO cheers cheers cheers cheers cheers
avatar
Bip-bip
forummer

Messages : 64
Date d'inscription : 08/12/2009
Age : 39
Localisation : VOIVRES LES LE MANS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRA TRAIL DU MONT BLANC 26/27/28 Août

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum