Tour des Cirques le 22/08/2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tour des Cirques le 22/08/2014

Message  L'alchimiste le Jeu 14 Aoû - 20:23

Trois 2FR pour ce défi:

Soutanas, Tikka + et l'alchimiste:

YYEEESSS  IIII, 3 finishers???


L'alchimiste
Admin

Messages : 629
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://adrenaline2fr.forum2ouf.com

Revenir en haut Aller en bas

Enfin le CR: long et bon!!!

Message  L'alchimiste le Dim 31 Aoû - 14:47

Megalonight 2013 et Herculéenne 2014 pour les courses plus courtes mais Août 2012 avec la 6000D pour les Ultras.

Ça commençait donc  à faire longtemps que je n‘avais pas pris mon plus beau clavier pour vous faire partager mes aventures :
2 ans !!! 2 ans d’échecs et de blessures : GRP et Ice Trail Tarentaise pour les abandons et un genou en vrac 15 jours avant la TDS  Crying or Very sad  : autant dire que j’étais un peu super mega motivé pour terminer cette belle aventure et ce malgré  un entraînement plus que limité, je me fais opéré fin mars… Je reprends le « trottinage » un gros mois plus tard et c’est donc avec une année où le kilométrage parcouru est sans doute inférieur au kilométrage à parcourir que je pars en vacances. Heureusement, 3 semaines de montagne à cheval sur juillet et août vont me permettre de me refaire la cerise grâce à quasi 200Km et 13000 D+.  Very Happy

Je profite donc des sensations  encore toutes fraîches pour vous conter cette bien belle promenade qui attend 3 2FR : Seb, Xav et moi-même… et une pièce rapportée ;-) , Alex, qui n’a pas été tiré au sort pour l’UTMB et à qui on a proposé de venir courir les Pyrénées.

LE TOUR DES CIRQUES



En 2 ans, une chose n’a pas changé et le briefing va nous le confirmer : « Vous aurez de la pluie, notamment le matin mais l’après-midi devrait être plus calme ».
Ça fait chier Seb, ça me fait marrer et limite ça m’arrange car j’ai souffert de la chaleur sur mes derniers ULTRAS et préfère presque la pluie… si elle n’est pas trop forte et ne dure pas toute la course…

Après avoir retirer nos dossards,nous mangeons donc notre traditionnelle pizza/pâtes et allons nous coucher de bonne heure car le départ est à 9h mais nous savons que le départ du 160 qui est à 5h risque de nous réveiller.


Une bonne nuit de sommeil pour moi malgré ce réveil en sursaut à 5h dû au feu d’artifice annonçant le départ du 160… ça surprend !!!
affraid

On passe prendre Alex à St Lary à 7h55 (pour 7h45 prévue : 2FR oblige !!  cheers ) afin de nous rendre au départ à la station de Piau Engaly.
Sur le parking, nous faisons la connaissance d’un personnage que nous appellerons « le Breton » : un gars très sympa que  nous recroiserons régulièrement au cours de ces 120 Km de course.



Puis sur l’aire de départ, la traditionnelle photo 2FR, (si vous lisez ce CR avec vos enfants, faites leur fermer les yeux) :



Ça en choque certain(e)s, en fait rire d’autres mais nous, ça nous fait bien marrer !!!

Dernières recommandations par notre ami que nous appellerons « Le Ssspeaker » car il a un cheveu sur la langue et ça nous fait bien marrer aussi. (oui on sait : c’est pas bien mais dans la nuit, ça va bien nous aider) : « Orazes en matinée puis aversssses éparsssses l’après-midi entre 15 et 19h, puis le cccciel ssse déguazera pour avoir une zolie nuit et une belle journée demain » AAAhhhhh la météo !!!! (Non, je ne me lancerais pas dans une diatribe dithyrambique sur Météo France… putain, j’ai réussi à caser « diatribe dithyrambique » : mais put.. de bor… de mer…, c’est quand même fou de pas être foutu de faire un bulletin météo fiable à 12h !!!!!!!  )  Mad  Mad  Mad  Mad  Mad  Mad  Mad  Mad

Bref, trêve de propos vindicatifs (et après j’arrête car synonymes.com bugge ;-) ), nous sommes à 30 sec du départ et nous avons devant nous une belle bosse de quasi 700 Mètres à grimper puis redescendre avant notre premier pointage ici même à notre point de départ après 9 petits km de course.

10/9/8/7/6/5…. Un dernier bisou à Isa /4/3/2/1 et C’EST PARTI !!!! Un re-dernier bisou :-* et on se met en route.

Nous sommes vendredi, il est 9h00 du matin et nous partons pour 120 KM et 7000 mètres de dénivelé positifs et 7900 négatifs.
Nous n’avons pas évoqué de stratégie particulière si ce n’est essayer d’avancer doucement mais sûrement jusqu’à Esquièze au 75è Km afin d’y être « frais » pour en repartir confiant.
C’est donc muni de mes bracelets porte-bonheur (merci Loan (qui en a fait 3 : 1 pour moi, 1 pour lui et un pour Ethan) et Isa) aux couleurs 2FR que je prends le départ.



Nous trottinons 300 mètres environ avant que le chemin ne s’élève et alors nous adoptons un rythme de marche qui nous semble correct, sans se faire mal. Alex est devant, je suis un peu en retrait puis Seb et XR un poil derrière, chacun monte à son rythme, Seb me rattrape peu avant le sommet où nous attendons XR quelques secondes. Nous avons monté cette bosse en 1h03 (un peu rapide lorsqu’il reste 115 KM derrière).
30’ plus tard, nous revoilà au départ, la descente s’est effectuée en trottinant gentiment et c’est tous ensemble que nous partons dans un joli vallon à l’attaque du Port de Campbiel qui se trouve 771 mètres plus haut et à 6 Km.

La pluie est bien là et c’est armés de nos vestes que nous empruntons ce joli chemin qui serpente dans la prairie le long d’une rivière avant de s’élever de façon bien plus prononcée dans un pierrier  grâce à de petits lacets réguliers. Sur cette portion, moi et Seb admirons l’expérience sans faille du gars Alex qui cherche un wagon auquel se raccrocher… et après avoir doublé 7/8 concurrents, il se cale bien au chaud derrière une taille 36 de 25 ans  tongue  Il est fort le Alex (ceci dit si j’ai le choix entre Clara Morgane (au hasard.. il paraît qu’elle est jolie mais je ne l’ai jamais vue :-P) et Sébastien Chabal : je fais comme Alex, je choisis de suivre le fessier féminin… mais là je m’égare !!!)  Laughing  Laughing

C’est le moment choisi par le vent pour venir se joindre à la pluie, on n’ est pas au Chaberton (http://adrenaline2fr.forum2ouf.com/t69-la-k22-le-02-aout-2009) mais pas loin… ça caille grave !!! pale
Les gants sont dans le sac, je ne veux pas les sortir car si je les mouille déjà et qu’il pleut la nuit suivante, ça va pas le faire… alors je me réchauffe comme je peux dans cette belle descente dans les pierres au début puis sur les sentiers moins techniques, je me souffle dans la main droite car la gauche tient les bâtons, puis l’inverse. Je les secoue fort afin d’y ramener un peu de chaleur. Il me faudra bien 20/30’ afin de retrouver quelques sensations dans les mains.
Ces 1600 Mètres de descente répartis sur 10Km se font au petit trot pour tout le monde, on se sent bien et le sentier, quoiqu’humide est agréable. De plus, nous savons que le fan clubs nous attend à Gèdre au 25è Km.


Nous apercevons bientôt les 1ers toits et les 1ers encouragements, j’entends siffler en contrebas, je lance un « YYYEEESSS IIII » au cas où… et une réponse : un YYEESSS IIIII d’Ethan et Loan : c’est bon ça !!!!  C’est trop bien : nous voilà partis depuis 4h38 : nous sommes au 25Km, il pleut mais nous sommes heureux car on retrouve Vévé et Mimi, Mag et Isa et les enfants.
Les traditionnelles questions : « vous allez bien ?  Pas trop froid ? » Moi j’ai mal à l’aine depuis pas mal de temps mais ça n’empire pas, je n’ai plus froid et donc, après  un bout de fromage et une tite soupe, on recharge le camel et  nous voilà repartis pour la 1ère très grosse bosse : 1500+ sur 16Km après avoir rassembler nos poignets avec les fistons pour pousser le cri de guerre du bracelet porte bonheur et après avoir prodiguer les 1ers soins :






La grimpette ne présente pas de difficulté particulière, on est tous en forme et on avance de façon régulière dans un beau nuage qui nous empêche de profiter du paysage.
Nous arrivons relativement vite au Lac des Gloriettes (endroit magnifique il paraît car nous on a rien vu !!!!  Crying or Very sad  ) où nous attend le fan  club.
En effet, le barrage est impressionnant et le lac, que l’on devine en contrebas à l’air superbe mais nous, nous ne pouvons en profiter.



Normalement, ça donne ça...



Mon aine me fait de plus en plus mal et je profite du coffre de la voiture pour m’allonger et me faire manipuler par Isa.




L’effet est immédiat, plus de douleur pendant 1h/1h15, c’est déjà ça de gagné. Nous sommes à mi pente de notre fameuse bosse et il nous reste 750 mètres à grimper. Un cri du bracelet porte-bonheur et c’est reparti.
Nous sommes maintenant dans le Cirque d’Estaubé et c’est superbe : les nuages sont hauts et cela nous laisse la possibilité de profiter de ce magnifique endroit



La pente est douce et on avance toujours à un bon rythme.
Arrivés au bout du cirque, nous voyons enfin l’Hourquette d’Alans (lieu de notre bascule à 2430 mètres vers le cirque de Gavarnie)

La fin sera plus pentue, dans un pierrier le long d’un névé, dans cette pente, nous discutons avec une adepte des 24h du Mans, il y participe tous les ans depuis… longtemps.  Bien sûr, c’est Xav qui a entamé la conversation, sa 35ème depuis le départ ;-). On le chambre avec Seb, on estime que sur les 30h de course prévues, il en parlera 29’30. LOL Laughing
C’est la bascule, on est toujours ensemble tout le monde va bien. Après avoir pris une suée dans la pente, on remet les vestes car nous allons redescendre dans les nuages…
On entame cette belle descente tranquillou, la pente alterne entre gros pourcentages et traversées plus tranquilles, on arrive vite au ravito du 41ème où je prends 2 soupes afin de me réchauffer car il fait pas très chaud, nous sommes tous les 4 attablés et je lance un appel à la communauté « On cherche un 5ème pour un tarot, personne ? » Pas de réponse… pas joueurs les concurrents  jocolor  jocolor

Se relever est difficile, en plus de mon aine gauche, mon genou droit me taquine mais après quelques hectomètres, ça se met en place et Xav nous dit que c’est un endroit qu’il connaît et qui est magnifique pour bivouaquer, on est obligé de le croire sur parole car on voit pas grand-chose.
Dans cette descente vers Gavarnie, la pente devient plus raide, nous croisons des groupes de randonneurs espagnols qui ont prévu d’aller dormir là-haut (bon courage !!!) et enfin, nous voilà au pont de Nadau où nous attend la troupe de suiveurs cheers

Isa, et Mag sont en tenues,  Ethan est motivé aussi, ils vont faire les 6 prochains Km avec nous : 3 km aller, 3 Km retour pour aller pointer dans le cirque de Gavarnie où nous faisons une photo qui surprend les pointeurs LOL.



Jolie non ? Et ce après 10h15 de course.

On trottine quand ça descend, on marche (et j’en profite pour lire tous les sms envoyés : MERCI à TOUS) quand ça monte (oui Ethan même une pente à 1%, après 50 Km, ça MONTE !!! et oui, lui souhaiterait courir lol)
ET nous revoilà 55’ plus tard au pont de Nadau puis au ravito : il est 19h39.

Nous nous restaurons, nous crémons les fessiers et parties testiculaires car ça chauffe grave !
Isa me re-manipule l’aine car elle est douloureuse, on avale un potage aux oignons dans lequel baignent des pâtes, mangeons 2/3 cochonnailles , on boit un café, et les gars se changent pour la nuit, on se met les frontales sur la tête et après 45’, nous voilà repartis en sachant que la nuit va bientôt arriver.




Je sais aussi que je ne reverrai enfants et parents que…loin : au 104ème Km dans plus de 50Km alors après une sortie de la ville tous ensemble en randonnant, il est l’heure de les quitter non sans un cri de guerre  cheers
Heureusement, on revoit Isa et Mag à Sia dans 19 Km, 3 bosses et 950+ soit bientôt… on leur annonce 4 grosses heures de route… erreur !!!

Une toute tite bosse nous fait prendre une petite suée et Xav souhaite s’arrêter pour retirer sa veste, Seb et Alex continuent leur chemin. Puis ça redescend en sous-bois le long d’une rivière, c’est propre et je propose à Xav de trottiner, ce que l’on fait, on double 2 personnes et je manque de me prendre une superbe gaufre contre un rocher qui aurait pu signer la fin de course pour moi mais ouf… je me rattrape bien. Puis c’est nos 2 acolytes que nous retrouvons au début de l’ascension vers le parking Saugé.
La nuit tombe, on remet les vestes et les buffs sur la tête et c’est parti. Alex mène le train.
Tiens, on n’entend plus Xav… « Bah alors la pie, on t’entend plus !!! »  « Non, et vous êtes pas prêts de m’entendre car j’suis dans le dur. J’vais me mettre dans ma bulle »
Crying or Very sad Xav sort son MP3 et subit la course… il avance pas des masses et trouve le temps long, nous aussi mais on a le moral alors on reste avec lui et M (oui il écoute « M » dans son MP3)
447+ à grimper, le sentier est propre mais humide et ça se fait bien. Passé le parking de Saugé, on retrouve un jeune homme reconnaissable à sa veste finisher UTMB (celle de son père ?) au milieu de nulle part… que fait-il là ? Comment est-il venu ? Peu importe, il nous encourage fréquemment depuis le début et c’est sympa « Allez les PINK »
On reçoit aussi des coups de fil de Ludo et David, c’est très sympa de leur part !
Alors le terrain devient beaucoup plus compliqué, certes, il grimpe moins mais il est TRES étroit et les hautes herbes cachent tout, et dès que cela grimpe ou descend un peu, c’est bien glissant, c’est d’ailleurs dans ce secteur que chutera un concurrent juste devant nous, nous nous arrêtons pour savoir si ça va, il a mal à l’épaule mais est accompagné et nous le laissons donc descendre avec son groupe (plus tard, nous apprendrons qu’il s’est cassé la clavicule…)
Arrivés à la Crête du Pouey Boucou, nous redescendons vers le parking de Bué, la pluie s’est remise à tomber et là c’est Holiday On Ice. C’est le moment choisi par Xav pour revenir dans la partie YYEESS IIII.
On se chambre dès qu’il y a glissade, c’est-à-dire toutes les 30 sec’ : « What about that slide ? » «  T’as oublié de grabber, on te met seulement 5s/10… » « Jolie technique : 6.2/10 » etc…
Mais c’est Alex qui remportera cette compet avec un beau 7.8/10 juste avant le parking de Bué avec une double volte latéro-frontale avec toucher de main et de fesse dans  la boue : FELICITATIONS ! cheers  cheers  cheers  cheers
Nous voici au ravito liquide, il est quasi 0h00 : 3h30 pour faire 13Km et on a toujours pas atteint les filles… J’en profite pour changer de frontale car celle sur la tête n’éclaire qu’à ¾ mètres depuis 2h00  cyclops

6.4 Km 350 mètres à monter et 900 à descendre avant de retrouver les filles.
On repart du ravito et au bout de 20’, je rechange de frontale et emprunte celle d’Alex car je vois même pas les pieds de Seb qui me précède d’un mètre : j’aurais p’t’être dû changer les piles !  Laughing  Laughing
Le temps est long et on reparle de notre copain le ssspeaker : « ççça fait des rigolazes les particccipants ?? » « ççaaa va ssssuter avec vos sssausssures qui ssont plus sssèssses du tout. » « Commme vos sssausssettes qu’il faudra faire ssésser ssur un sssessoir » tongue
On le taquine mais ça aide…

La grimpette est dure et une section est équipée d’une main courante car très dangereuse (étroite (50cm) et gros vide en dessous), 2 bénévoles sont présents et nous rappellent  le côté « extrême » de cette partie. Bon bah nous on a rien ressenti car de nuit en dans le brouillard : on voit que dalle !!! (Apparemment ça craignait quand même pas mal)
C’est l’heure de redescendre vars le hameau de Sia où sont les filles. Dans une belle après-midi d’été, cette descente doit être superbe, mais après 70 Km et 24h de pluie, c’est pas évident et les pieds commencent à brûler à force de se balader dans les chaussures humides, que dis-je ??? Trempées !!!
AAhhh, des lampadaires, le bruit d’une route, nous approchons de Sia… et c’est quelques hectomètres en amont qu’un couple nous accueille sous leur grange pour un ravitaillement sauvage: un petit thé chaud et quelques gourmandises sont les bienvenues. Ils nous annoncent qu’apparemment le road book est faux et que cette section de logiquement 25 Km en ferait 28 minimum et qu’il nous reste 6KM avant Esquièze et sa base de vie  pale .
Qu’à cela ne tienne… nous les remercions vivement et repartons pour retrouver les filles. Un chti bisou et on termine avant la base de vie par 5Km avec 240+ et 340-.
Nous mettrons une bonne heure pour boucler les 4 premiers Km et retrouver les filles qui parcourent le dernier Km dans les rues de Luz St Sauveur et Esquièze avec nous.
Il est 3h32 quand nous entrons dans la base de vie : 7h que nous avons quitté Gavarnie, 7h pour 25 (28 ?)Km. Ce fût lloonnggg mais on y est et on est à peu près frais. On est donc confiants.

On récupère nos sacs de délestage et on s’organise :
Xav file chez le podologue, je retire mes pompes  m’allonge sur un banc en espérant dormir un peu en prévention d’une fatigue pas encore apparue, Seb et Alex retirent leurs pompes également et mangent (un peu pour Seb et bcp pour Alex : lui est en rando gastronomique  Very Happy  )
Seb pique un peu du nez:




Nous avons tous les pieds explosés par l’humidité, je vais me les laver dans un lavabo beaucoup trop haut à mon goût car c’est difficile de lever les jambes au-delà de 30cm… Isa s’y attelle en les essuyant et en remettant  de la crème, elle tente également de détendre mon aine mais rien y fera, je devrai la supporter jusqu’au bout !
Lorsque Xav revient du podologue, je me redresse et devrais manger mais je n’en ai pas envie du tout. Ça fait quasi 1h30 que nous sommes là et il est temps de repartir mais nous nous sommes bien refroidis et nous nous couvrons donc : gants, buffs, veste afin d’affronter les 2 dernières heures de la nuit.
Reprendre une marche correcte est compliqué mais bon… nous faisons partis des 257 coureurs à repartir (sur 311 à arriver : et oui, lieu propice à l’abandon, notamment après les 7h de marche dans la boue juste avant).

On sait que LA partie difficile est pour maintenant : 25 Km de montée et 2000 mètres de dénivelé, les filles nous attendent au ravito, à la moitié, on leur annonce 3h pour ces 12Km et 1000+.
C’est à la sortie de ce ravito que viendra se greffer un 5ème larron à notre aventure : Julien qui veut absolument un groupe pour avancer car il n’en peut plus. Il est de Dax, participe à de nombreux raids et a fait le 80 Km l’an passé. Il s’est greffé à plusieurs  groupes avant mais ça parlait peu car personne ne se connaissait, donc une bande de potes lui fait du bien.
Cette montée s’est faite lentement mais sûrement, elle commence assez fort avant de redescendre un peu puis remonter dans une pente régulière dans laquelle menant la troupe, je fais une erreur d’aiguillage  Mad , heureusement, on s’en rend compte très vite.
Ça n’avance pas beaucoup, ça ne parle pas beaucoup et lorsque Seb s’arrête pour se changer, XR et Alex avancent, Julien aussi mais se fait décrocher. Moi j’attends quelques secondes Seb avant de repartir et du coup, Seb, moi et Julien sommes seuls, proches, mais seuls.
Seb et moi avons un coup de mou à ce moment (il doit être 6h45), nous sommes exténués et avons envie de dormir, je ne peux pas m’allonger ici, il fait trop froid, alors je marche, non, je titube… j’essaie de marcher droit mais ai quelques défaillances, mes yeux se ferment tout seul  Sleep  Sleep . Je dois faire quelque chose et donc j’accélère pour rattraper Julien afin de discuter. C’est chose faite et ça fait du bien : on parle de courses (évidemment), il nous envie d’avoir des suiveuses (je le comprends…) et de fil en aiguille, nous voilà enfin à Tournaboup où nous attendent les filles  Very Happy Alex et Xav sont ravis:



Nous avons mis 3h10, et arrivons donc 10’ après que leur réveil ait sonné. Quelle synchronisité !!!
Là encore, quelques abandons (13)  car il reste une belle bosse de 1000 mètres juste à la sortie  et elle fait peur mais nous savons que c’est la dernière et qu’une fois là-haut : c’est gagné !
Je n’ai toujours pas faim mais vais ingurgiter une petite soupe histoire de et vais essayer de dormir le temps que les autres se ravitaillent, je profite des bras d’Isa (la cousine de Morphée) mais le sommeil ne viendra pas, trop de bruit, mais ça fait du bien quand même !
Allez, 20’ qu’on est là et on doit atteindre ce but que l’on s’est fixé : le Km 96 !!! Il nous reste 8.4 Km et 1000 D+ après quoi… c’est quasi 25 Km de descente jusqu’à l’arrivée !!! (Nous sommes 237 à repartir de Tournaboup : 236 arriveront au bout)
 On repart à un bon rythme, Julien trouve qu’on va un peu vite car il est carbo (ça fait déjà longtemps mais il tient le coup). C’est très joli, nous longeons une rivière (encore) que nous traversons, et re-traversons et re re traversons… La pente est très variable, elle oscille entre faux plat et portion pentue, entre bon sentier et gros éboulis nous obligeant à lever haut les pieds et ce jusqu’à la cabane d’Aygues Cluses (cf photo)  où nous attend un ravito en eau, je refais le plein et prends la tête du groupe.



On longe un très joli lac (cf photo) avant d’entamer les dernières hostilités, la bosse est là, elle est grosse et pentue et fais un gros 200 mètres. Je suis toujours devant et imprime le rythme mais je commence à trouver le temps long et mes jambes, quoiqu’en bon état, ont du mal à trouver ça facile et comme il reste une bosse de 500+ dans 6/7 Km, je préfère mettre le clignotant en prévention afin de laisser passer les gars. Je me pose 2’ et me fais doubler par quelques concurrents du 160 et j’en profite pour les féliciter et les encourager.  Je repars à un bon rythme et arriverai en haut 30 sec après les guys.
Pause photo :



YYYEEEESSSSSS  
On a plus qu’à descendre et se faire plaisir… sauf que les pieds sont un peu très beaucoup douloureux  Evil or Very Mad  C'est dommage car c'est très joli!!!



De toute façon, le début est très technique et c’est trop difficile de courir, du coup, suis un peu déçu, moi qui espérais me lâcher dans la descente, même pas !!! Et mon moral en prend un coup : en plus des longues montées, les descentes aussi vont être loonnnggguueesss.  Xav le sent bien et vient discuter avec moi (merci), je lui dis que je n’ai aucun doute sur le fait de passer la ligne mais que tout est long depuis le milieu de la nuit… M’enfin, ce p’tit coup de blues ne durera que  quelques minutes. Mais ensuite, dans une sapinière,  on peut courir , Alex et Xav en profitent mais, moi, Seb et Julien marchons car Julien n’a plus de jambes et Seb et moi avons les dessous de pieds très abîmés et la moindre pierre un peu saillante fait très mal. Décidément, ça fait un bout de temps qu’on a pas trotter un poil !

En arrivant en bas, nous trouvons Xav et Alex allongés dans l’herbe à nous attendre face au lac de L’Oule (très joli par ailleurs !!!), comme ils sont mignons…  Seb et Julien s’arrêtent mais pas moi. Je décide d’avancer car la dernière bosse est là, juste devant et en cas de nouveau coup de mou, ils me rattraperont. Sauf que tout se passe super bien, la pente quoique pentue au départ devient belle et régulière, j’ai un bon rythme et les gars ne me rattraperont pas. Après 300 de D+, les filles sont là, je m’assois avec elle et on attend les gars (à ce moment, le 1er du 80Km nous double… pas mal le gars, il court comme une gazelle après 8h20 de course et 68 Km en montagne.)

Les gars arrivent, on fait les 100 derniers mètres tous ensemble avant d’atteindre le DERNIER ravito à 13 Km de l’arrivée. Et c’est là qu’on retrouve parents et enfants quittés il y a maintenant 19h !!! Comme ça fait du bien, je vois les gars qui déboulent du haut de la bosse en courant.
Allez, dernière fois qu’on s’assoit avant la ligne, l’appétit est revenu et j’ingurgite quelques rondelles de saucisson, un peu de fromage et quelques fruits secs.
5’ plus tard, il est temps de grimper ces 200 derniers mètres afin de basculer pour 11Km de descente non-stop.
Un cri de guerre de porte bonheur et on monte ça en marchant ensemble avec Isa, Alex et Ethan, les parents ne suivent pas le rythme ;-) mais on sait qu’on se revoit bientôt.
Ça y est au col du Portet et je demande à Isa de remplir mon camel car suis à sec…:
ON est au bout du profil: plus que de la descente:



On attend la troupe et on attaque la descente par une belle piste rouge de ski droit dans la pente sur du gravier fuyant (horrible pour nos p’tits pieds) mais quand la pente se radoucit, je me prends à courir, j’ai envie d’en terminer, les jambes sont là et je veux courir ! Alors je me fais violence, ça chauffe méchamment sous les pieds mais le jeu en vaut la chandelle, ça fait du bien de se lâcher un peu !
On profite que la pente s’accentue à nouveau pour marcher : on appelle Guifus pour lui gueuler un gros YYEESS II dans les oreilles !
Puis télésiège d’Espiaube : enfants, parents et filles sont là : plus que 8Km et c’est la ligne.
Loan a cueilli quelques fraises et framboises et en fait la distribution.
C’est le dernier cri des bracelets porte bonheur et on repart : route d’abord puis long chemin tout plat en forêt, on marche vite.
Puis la pente s’accentue un peu, on trottine, moi et Alex devant et Seb/ Xav et Julien en retrait alors le sentier s’enfonce dans la forêt, on attend les gars avec Alex mais ils ne sont que 2 : en effet Julien à décider de piquer un somme à 5 Km de l’arrivée. LOL
Allez, sentier technique en forêt, on le trottine doucement puis arrivons aux virages de Vignec, c’est un chemin bitumé, il reste 2 gros Km !

Et enfin, on retrouve le plat, on est tous ensemble et les premiers spectateurs sont déjà là pour nous accueillir et nous encourager. On court, doucement mais on court !
Et là, un panneau ! DERNIER KILOMETRE  cheers  cheers  cheers  cheers
Je ne peux expliquer pourquoi mais c’est ici que j’ai eu une petite vague d’émotions : je sais que dans 5 grosses minutes, j’en aurais fini de ce nouveau défi, je serai avec ceux que j’aime… c’est TOP !  drunken  drunken
Seb veut marcher mais pas nous… on s’équipe afin de montrer le buff 2FR, Alex met sa veste des pompiers…et oui, c’est ça le sponsoring  rendeer

Nous voilà à Vielle Aure : YYEEEESSSSS IIIIIII les gars sont là !
Alex prends ses enfants par la main, j’en fais de même et tous ensemble nous nous dirigeons vers cette ligne tant attendue.









YYYYYYYYYYEEEEEEEEESSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS
31h09 de course
120 Km
7000 D+


Nous sommes classés de la 163 à 166ème place sur 236 arrivants et donc dans la première moitié du classement car 40% des participants ont abandonné (comme sur le 160)

Cette arrivée groupée se fait remarquer et notre cher président est interviewé par le speaker officiel (pas le ssspeaker car sinon je crois que c’était fou rire garanti)



On nous remet le t-shirt tant convoité ainsi qu’une médaille et, cadeau inattendu, Loan remet un bracelet porte-bonheur 2FR à Xav , Seb et Alex.



Mon père n'a pas fait la course hein??? vous aviez compris???  Wink

Je suis hyper content, je sers les gars dans mes bras, les remercie, puis fait de même avec Isa et mes parents.

Alors s’en suit la tape dans les mains avec mes potes d’aventures ! Et... ooppss, j’ai oublié Mag, où est-elle ? Ahh…elle est là ! et là aussi, je la sers dans les bras.

Puis… la bière !!!!!!!!!!!!!!!! oh oui la bière !!!!!!!

Puis les claquettes !!!!!!!!! oh oui les claquettes !!!!!!



15/20’ après arrive Julien, on est content pour lui et nous l’accueillons avec… une bière ! Mais lui veut absolument nous en payer une aussi alors… on trinque encore !
Puis notre ami breton arrive 45’ plus tard et nous l’accueillons avec… une bière ! Une belle rencontre aussi. Nous l’avons doublé 10 fois pendant la course et il nous a doublés 10 fois aux ravitos où il passait très peu de temps.

Un bon repas où je me rends en marchant comme un grabataire, une bonne nuit de sommeil et le lendemain, ça va déjà mieux, seulement 4 ampoules et un genou bien inflammé (chaud, gonflé et douloureux).

3 jours après (et donc lors de la rédaction de ce CR) tout va bien, juste le genou qui reste douloureux au toucher.

3 jours après, j’écris tout ça et revis ces moments et si je ne dois garder que quelques images :

- Une super cohésion entre nous 4 : sincèrement, un vrai travail d’équipe où chacun à trouver sa place, où chacun a pris la tête du convoi, où chacun a su rigoler, discuter et encourager à bon escient.
- La difficulté à choisir la tenue adaptée : j’ai l’impression de m’être « changé » 200 fois : t-shirt/ t-shirt et manchettes / t-shirt, manchettes et veste/ t-shirt, manchettes, veste et buff : un vrai challenge et une tenue différente toutes les 10’
- Ma sonnerie pour penser à boire qui a peut-être agacé les gars mais qui me fût fort utile en sonnant toutes 8’01 soit  233 fois tout au long du parcours … soit 466 gorgées ingurgitées et quelques « Vous me chambrez quand je parle et vous lui dites rien avec sa sonnerie ?!?! » (Xav) LOL
- Ma mère qui fait des mises à jour Facebook… c’est bon ça !!!  cheers
- Mon père qui veut nous payer un steack frites à Gavarnie… si si c’est vrai !!! LOL
- Ethan, Isa et Mag qui font 6 Km avec nous à Gavarnie
- Loan et ses bracelets porte-bonheur accompagné du traditionnel cri.

3 jours après, je me dis que c’était une TRES BELLE course, presque à refaire avec un temps plus agréable afin de profiter des paysages. sunny  sunny

3 jours après, je suis à la recherche du prochain défi.

7 jours après et donc lors de la mise en ligne de ce CR, pas une nuit sans rêver de la course. Sleep  Sleep

Et comme tout bon CR qui se respecte, je termine par les remerciements :

MERCI aux  « anonymes » :

- Un grand merci à l’organisation : NI-CKEL : c’est très bien balisé, de supers ravitos : ne changez rien !
- Aux bénévoles : merci pour votre présence et vos encouragements
- Aux spectateurs anonymes qui nous ont applaudis tout du long (spécial dédicace au jeune et avec sa veste finisher « Allez les PINK »)
- A notre sssppeaker préféré
- A nos compagnons de course improvisés alias le Breton et Julien : bravo à vous les gars et merci pour vos discussions et vos vannes

MERCI aux potes et à la famille :

- Merci à tous pour vos encouragements Facebook : Naldo, Kevin, Drine, Marjo, Bebert, Fredo, Ophélie, Matt, Jiji, Stéphanie, Willy, Laurence  et Doudou, j’avais dit emporter tout ça dans un coin de ma tête et croyez-moi, je l’ai fait !
- Merci à tous pour vos SMS : Jiji, Ben, les angevins, XT, Amélie, Jérôme M, Ludo, Yann, Thomas, Stef et Valérie
- Merci à tous pour vos coups de fils : Ludo, Jiji et Marie

MERCI à la société Förch pour nous soutenir dans nos aventures estivales depuis 2007

MERCI à mes compagnons de course :

- Julien : si tu passes par là… merci pour cette discussion avant Tournaboup qui m’a empêché de finir allongé dans un fossé 
- Alex : BRAVO, pas une défaillance, un rythme d’enfer et toujours la banane : MERCI
- Xav : bon bah voilà, c’est fait !!! Content d’avoir partagé ça avec toi, content que tu sois allé au bout et Merci pour m’avoir soutenu lors du p’tit coup de mou après l’Hourquette Nère.
- Seb : J’étais tellement désolé de n’avoir pu finir il y a 2 ans que je te devais ça donc voilà, une de plus sur le CV.  Merci d’avoir imprimé un rythme modéré et d’avoir bien déliré ssssur notre copain  Laughing

Et merci à tous d’avoir supporté ma sonnerie toutes les 8’ LOL

MERCI aux proches, ceux qui étaient là et que j’aime:

- Mag : bien plus qu’une amie. Encore là pour moi (pour nous)… je ne m’étendrais pas : MERCI
- Isa : une première pour toi et quelle première : gé-niale !!!! Les bisous, les p’tits mots cachés dans mon sac, les p’tits soins, les photos et la correction de ce CR : MERCI (et vivement la prochaine  tongue )
- Mes parents : comme à Seb, ça faisait 2 ans que je vous devais cette course. Alors MERCI pour votre investissement car c’est du temps, de l’argent, de l’énergie. MERCI pour les encouragements et MERCI de m’avoir, une fois de plus, permis d’être avec
- Ethan et Loan : YYYEEESSS IIIIIII MERCI de croire en moi et de faire de moi votre « héros », MERCI pour les bracelets porte bonheur, MERCI pour les mots gentils : bref,  MERCI d’être là ! JE VOUS AIME.

L'alchimiste
Admin

Messages : 629
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://adrenaline2fr.forum2ouf.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour des Cirques le 22/08/2014

Message  Soutanas le Dim 31 Aoû - 16:32

Et bien...

2 ans déjà qu'on n'avait pas eu droit au CR made in Dave !!! Incroyable.
Et c'est toujours aussi bon, encore plus peut-être quand on fait partie intégrante de l'aventure.

Nos pieds ont souffert, mais avoir passé cette longue journée ENSEMBLE est une énorme récompense, plus encore que la course elle-même.
Nous avons eu la capacité à dépasser nos souffrances et nos coups de moins bien. Vous y étiez habitués, moi pas.

Merci à vous 3 de m'avoir soutenu dans cette foutue bosse de 400m+ à la sortie de Gavarnie. J'ai bien cru que l'estomac allait me lâcher à ce moment-là. Je savais que j'allais voir vos frontales se retourner, ce qui n'a pas manqué. Dave a su me relancer en me faisant penser à autre chose. Un moment clé dans cet ultra.
Un grand bravo à Alex, ce roc, qui a mené le groupe quasiment de Gavarnie jusqu'à Esquièze, à un bon rythme en plus.
Seb, un grand merci aussi car je me dis que si tu étais si fatigué, c'est en partie parce que tu a "subi" mes ravitos.

Mais là encore, c'est l'esprit d'équipe qui a prévalu, et ça c'est formidable.

Et l'équipe, c'était bien plus que nous 4 (puis 5) coureurs. Mag, Isa, Hervé, Michelle, Ethan et Loan, et les copains de Courir en Layon ont une large part dans la réussite de ce défi. Chaque rencontre avec le groupe était un petit moment de bonheur, de soulagement, d'encouragement.
Ces courses longues sont certainement possibles sans les proches, mais c'est tellement mieux avec !!
Merci à eux donc.
Depuis le temps que l'on partage les courses, les raids ou les orga avec eux, j'ai l'impression que les liens d'amitiés se renforcent, et qu'ils sont comme une seconde famille.

D'ailleurs à propos de famille, je me suis surpris, dans la dernière descente ou avant dernière, je ne sais plus trop, à avoir une pensée pour mon père disparu un mois plus tôt. Peut-être était-ce à cause de la musique tire-larme que j'écoutais à ce moment-là, peut-être aussi parce que les émotions sortent plus facilement avec l'effort long. En tous les cas, malgré les longues années difficiles qu'ils nous aura fait vivre, malgré toute la rancoeur accumulée, malgré ce blindage que je croyais à toute épreuve, il m'a cueilli. Ca n'efface rien, mais quelque part, tout au fond de moi, je pense que ça m'a fait du bien.

Merci pour tout ça les amis !

PS :

- cette sonnerie, qui aurait pu nous faire chier au bout d'un moment, était en fait une petite rengaine bien sympathique. Marrant de savoir combien de fois elle a sonné sur 31h...En revanche, en bon toqué qui se respecte, il faut préciser que Dave ne programme pas son timer toutes les 8 min, mais toutes les 8 min ET 1 SECONDE ???? WHAT ABOUT THIS CRAZY BOY ???

- OUI JE PARLE  Very Happy  Very Happy  Very Happy , et comme je sais que vous adorez ça...+1 quand même pour la réflexion de Seb qui était magnifique.

- Quelques photos https://picasaweb.google.com/Adrenaline2FR/GRP120TourDesCirques


Dernière édition par Soutanas le Lun 1 Sep - 14:37, édité 1 fois

Soutanas
forummer

Messages : 550
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour des Cirques le 22/08/2014

Message  Le Marchand le Dim 31 Aoû - 18:34

Quelle magnifique aventure !!!

BRAVO LES GUYS d'avoir été au bout du chemin.

Les photos sont magnifiques..Que de culs à l'air.... par contre Dave, tu as un vieux soucy aux pieds  affraid ... passe me voir je te fais un arret de travail sur le champ !!!!

Encore bravo à vous 4

_________________

Le Marchand
Admin

Messages : 645
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour des Cirques le 22/08/2014

Message  vilcoyote le Mar 2 Sep - 13:45

une course de malades, son compte rendu fait par un malade, what about thse crazy pink raiders !!! affraid
Bravo à vous les guys ! C'est beau de voir une équipe si soudée pour mener la danse dans les dénivelés....

vilcoyote
forummer

Messages : 207
Date d'inscription : 20/11/2008
Age : 42
Localisation : parcé sur sarte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

merci pour ce C R

Message  alex le Jeu 4 Sep - 0:03

tout d'abord, ayant vécu cela de l'interieur, tout ce qui est écrit est vrai!!!! un peu exagéré concernant la rando gastro, meme s'il est vrai que pour compenser le manque de repos l'etre humain, moi meme en l'occurence, mange!
fallait bien quelqu'un pour déguster les spécialités locales pendant que vous faisiez les marmottes.

en tout cas merci à vous les gars de m'avoir accepter dans votre groupe, faut dire que j'avais mis mon habit de lumiere rose du RAID DE L'ARCHE DE LA NATURE pour le départ.
ces 31 h, pour moi sont passées relativement vite, et je ne me suis jamais ennuyé, la beaute "masquée"des paysages, les discussions de xav et les bips de dave les rencontres ont rythmés les heures.
j 'ai vraiment passé un bon moment, et puisque le reglement de l'utmb a encore changé, j'ai bien fait de finir et prendre les 4 points, il en faut desormais 8 pour s'inscrire.

voila, merci encore dave pour ce compte rendu, inutile pour nous d'en faire un, ce serai pisser dans un violon par rapport au tien (et en fait ca nous arrange bien!)
à bientot à tous les pink raideurs/traileur.
alex

alex

Messages : 11
Date d'inscription : 22/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour des Cirques le 22/08/2014

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum