Challenge Pyrénées Trail Tour 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Challenge Pyrénées Trail Tour 2017

Message  L'alchimiste le Sam 2 Sep - 22:07

Une fin d’août sans CR, c’est comme un OM sans défaite… inimaginable !

Me voilà donc pour la 10ème année consécutive sur mon clavier pour poser sur la toile mes souvenirs, qui seront lus, ou pas, par des amis, des inconnus mais aussi par moi… plus tard.

Cette année, nous avons choisi un nouveau type de défi : la course par étapes.

En effet, pour son 10ème anniversaire, le GRP (Grand Trail des Pyrénées) proposait cette nouvelle course ainsi qu’un 43Km (Le Tour de Néouvielle) et c’est donc naturellement que nous nous sommes tournés (les « habituels » moi-même, Xav et Seb mais aussi Antoine pour qui ce sera une 1ère) vers ce Pyrénées Trail Tour : 5 courses dont les départs seront échelonnés entre le mercredi soir et le samedi matin soit 5 départs en moins 60 heures…

Isa et Mag courront elles notre dernière étape : le Tour de Néouvielle. Merci Père Noël… oui ça sent le cadeau empoisonné !!!  Laughing  Laughing

Nous voilà donc à traîner dès le lundi à traîner du côté de Vielle Aure et St Lary… comme chaque année, l’orga affiche le nombre de coureurs et leur provenance : 4398 coureurs dont 20 sarthois.


On fait les comptes avec Isa :
Quatre 2FR : Isa, Mag, moi et Seb + Antoine : déjà 5 : qui sont les autres ?
C’est en faisant notre ravitaillement à Carrefour Market que nous allons faire grossir le nombre: nous croisons les Rage dealers (asso sarthoise également) qui fait ses courses aussi (et des courses aussi…) : Yann, Gaëlle, Seb, Hugo, Karine et David courent également (43/120/220Km)  (+ Gilles et Marie Christine) soit 6 sarthois de plus : ça fait 10 ! Ils nous apprennent que Manu des Raid-Ox (autre asso) court le 43 : et de 12.
En arrivant, Seb nous annonce que son ancien principal adjoint court le 220 (et de 13).
Nous ne trouverons pas les 7 autres mais nous verrons d’autres têtes connues ici et là sur différentes courses : c’est toujours sympa ! A J+5 à l'écriture de ce CR, je verrai que Alan M. de La Ferté a fait le 120 (et de 14)

Mardi 22 : J-1 : Seb et Mag puis Antoine et Dgé (Géraldine) déboulent à Vielle Aure.

Le soir, tout le monde se retrouve autour d’un bon apéro chez les Rage Dealer qui nous ont invités, ce fût un réel plaisir de tous se retrouver si loin de chez nous et de palabrer autour du trail, de la Co, du VTT etc… Manu est là aussi !!! Bref, une bonne soirée d’avant course.



Mercredi 23 : Jour J.

Un matin bien calme dans St lary où nous déambulons en attendant Xav. Nous achetons les derniers détails (porte dossards) puis retournons à Vielle Aure manger la pasta avec l’ami Xav qui déboule en début d’aprèm’

Retrait des dossards, tout se passe vite et bien. J'ai le 69...  cheers  cheers

Sur notre dossard est affiché le parcours de notre dernière étape ainsi que les barrières horaires… et là, je comprends que je ne pourrai pas accompagner Isa sur sa course comme c’était initialement prévu car, partant 1h00 avant elle, nous devons arriver 1h00 avant aussi… et je ne pourrai donc pas prendre le risque de me faire éliminer à la dernière étape. Je dois lui annoncer la mauvaise nouvelle et ses yeux deviennent très humides…  Crying or Very sad  Crying or Very sad  La peur ? Le stress de gérer seule ces 43 Km ? La déception ? Un peu tout sans doute !!! Mais il va falloir trouver la motivation et les mots pour qu’Isa soit forte : on a encore 2 jours devant nous pour ça !


18h : briefing : je pourrai presque dire à mes fidèles lecteurs « allez voir les briefings des autres courses, c’est le même !!! »

Alors ? Qu’est-ce qu’on y a dit à ce briefing ? Qui a deviné ??? "BINGO! C'est un militaire qui gagne une tringle à rideaux!

« Orages annoncés ce soir et donc modification de parcours. »
Normal quoi !!!

21h : étape 1 : 13,8Km et 775+





Nous montons au Plat d’Adet puis redescendons par le même chemin.
N’ayant jamais fait de courses à étapes, nous ne savons pas trop comment gérer mais nous sommes conscients que l’accumulation des kilomètres pourrait vite nous fatiguer et donc la stratégie est de gérer cette première étape afin de ne pas se griller d’entrée.

C’est parti !

Nous voilà partis depuis 4’30 que la montre d’Antoine bipe déjà… euh… sachant qu’elle bipe tous les km… Nous avons donc parcouru 1Km en 4’30 soit… 13,33Km/h (avec une pointe à 14.7) !!!! PPPFFFF, là on a géré !!!  Laughing  Laughing  Laughing

Re-bip de montre : 9’17 : ouf, on a ralenti, on est plus qu’à 13.2 !!!  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing



Non mais les gars !!! GESTION !!!

Nous voilà dans les 1ères pentes et nous cessons de courir :
Seb et moi prenons les devants, nous sommes censés être en mode « rando-active ».
Cette rando devient très active, trop pour Antoine qui doit trottiner pour suivre le rythme.
On monte bien mais les éclairs annoncés sont visibles par-delà la montagne.
40’, nous croisons le 1er qui est déjà en train de redescendre.  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad

La pente s’accentue et c’est le moment où :

- Xav prend les choses en main et passe devant
- Aux éclairs vient s’ajouter le tonnerre

10’ plus tard, c’est le déluge, Antoine qui venait de nous doubler s’arrête pour mettre sa veste.
Seb et moi restons en t-shirts car bien que trempés, il ne fait pas froid.
A ce moment, j’aurais bien ralenti mais cet orage me pousse à garder le rythme pour être en haut au plus vite.

Tiens Xav est déjà en train de redescendre « Allez Dave » !! On doit arriver au bout !
En effet, 1 petite minute plus tard, me voilà à faire demi-tour autour du contrôleur.
1h03’35 pour cette première moitié de course : place à la descente.

Le chemin est détrempé, cela ruisselle de partout et ma frontale donne des signes de faiblesse… Qu’à cela ne tienne, les gars sont devant moi et je dois les rattraper. Alors, c’est parti, malgré la « dangerosité » du terrain j’allonge la foulée et reprends Antoine, Seb puis Xav…
Nous calmons un peu le jeu sur la fin afin de tous nous retrouver sur les 2 derniers km de bitume qui nous ramènent au point de départ.

Nous terminons ces 2Km plus lentement qu’à l’aller avec un 12Km/h.


1h36’13 de course



et nous voilà à nouveau sur la place de Vielle Aure où les filles nous ont attendus malgré l’apocalypse qui règne autour de nous. J’ai une douleur dans le haut de la fesse et j’espère que ça va passer.

Nous sommes bien conscients que notre stratégie n’a pas été suivie et c’est donc avec un « Bon bah on verra ce que ça donnera demain !!! » que nous retournons chacun dans nos logements respectifs afin de dormir avant notre deuxième étape… non sans se faire un petit jeu d’abord évidemment  Smile


Jeudi 9h00 : étape 2 : 20Km et 1500+





12h00 après notre 1er départ, nous voilà donc à Piau Engaly où nous devons effectuer 2 boucles distinctes autour de la station.
A l’examen des troupes, il semblerait que les jambes soient juste un peu lourdes mais pas de bobos (juste une petite pointe de le haut de la fesse pour moi).

15’ avant le course, direction les toilettes pour moi et Antoine : les 6/7 qui sont passés après moi ont probablement dû se faire évacuer  tongue  tongue   (ça fait 6/7 adversaires de moins  Wink ) La photo 2FR quasi sur la ligne de départ... éloignez les enfants  Wink





C’est enfin l’heure du départ, pas d’appréhension particulière, ce n’est « que » 20Km en montagne.

Ça commence par une légère descente de 1KM avant d’entamer la 1ère ascension de 4.5 km pour 760+. Nous avions déjà emprunté cet itinéraire 2 fois lors de nos Tours de Cirques et normalement, ça passe bien.
En effet, le début est plutôt correct avec une pente entre 15 et 20% mais à mi pente, on est plutôt sur des 25/30% et les jambes s’en rendent vite compte : ça pique un peu.

Je me retrouve rapidement dernier de notre groupe de 4, à l’arrivée au sommet, j’ai 200 mètres de retard et les gars m’attendent avant d’entamer la descente après 1h03 de course.

Ahh la descente… 1120- avec une pente moyenne à 25% mais où on flirte régulièrement avec les 40% !!!
Les cuissots vont souffrir malgré la petite pause du ravito à mi pente. Ravito à 1h25 où on retrouve les filles (1h30 annoncés) : coca, fromage, saucisson, orange, banane et on repart.

La fin de la descente finira de (nous) m’achever ! Antoine déclarera officiellement « Je préfère les montées ! »

Traversée de route sur un pont surplombant une magnifique piscine naturelle !! Dur de résister mais le temps tourne.

1h45 de course, quasi 11Km de faits… il en reste 9 dont 8 d’ascension pour 700 + … ça devrait aller vite !!! ERREUR !!!
Tout de suite, le sentier devient un TOUT PETIT sentier, tellement étroit que l’on peut à peine courir, des buissons nous griffent les mollets et genoux, des pierres s’invitent un peu partout et chaque pas doit être réfléchi.
Nous sommes dans une cuvette et chaleur+fatigue de la veille+sentier exigeant= coup de mou !
Je sens que je n’ai pas de jambes, Seb et Antoine me doublent vite, me demandent si ça va « Bof, très moyen… » : jambes molles, mal de crâne, bide un peu patrac ... Je n’ai QUE des pensées négatives  Mad  Mad  Comment peut-on être aussi mal après 10Km alors qu’il en reste… plein !!! Et la fameuse pensée que nous avons chaque année (après celui-là j’arrête !!! Faut vraiment être trop con pour se faire mal comme ça !!!)
Les kilomètres n’avancent pas… Seb et Antoine se posent pour nous attendre : j’arrive le 1er à leur hauteur et je leur dis que je vais attendre Xav qui visiblement n’est pas bien non plus. Ils l’attendent avec moi, puis repartent… on se retrouvera à l’arrivée.

Nous voilà donc avec Xav qui souffre encore plus que moi alors nous nous attachons à trouver des p’tits moments de bonheur comme cette rivière providentielle dans laquelle je m’arrose copieusement et Xav si assoit afin de rafraîchir la machine. On dirait une piscine municipale vu le nombre de trailers arrêtés à cet endroit : IL FAIT CHAUD !!!!  sunny  sunny  sunny

Et nous repartons ensemble, mais sommes bientôt à nouveau éloignés car si mon rythme n’est pas terrible, c’est encore plus dur pour Xav. Je le garde toujours en visuel et au passage d’une petite passerelle, je m’arrête à nouveau pour l’attendre et m’asperger d’eau.
Il faut bien reconnaître malgré tout que c’est superbe : Antoine KIFFE ce paysage !!! Et il a raison !

Nous revoilà au-dessus de Piau mais l’orga est joueuse et nous empruntons la piste de ski… mais pour continuer à monter ! Puis cela se transforme en joli sentier près d’une superbe cascade (j’y retournerai en rando !!). Je me tourne mais ne vois plus Xav… je voudrais l’attendre mais pas un pet’ d’ombre alors j’avance.
Un gros rocher va finalement me permettre de me poser en l’attendant. Il arrivera 15 grosses minutes plus tard. PHOTO  Smile




Reste une trentaine de D+ que nous faisons ensemble avec des concurrents eux aussi à la peine, eux aussi ont sous-estimé ces 20km, eux aussi sont partis trop vite hier…

Nous voilà en haut, il nous reste un Km de descente sur les pistes de ski pour revenir à notre point de départ.
Cela se fait vite, en trottinant, je me lâche un peu et double quelques concurrents. J’arrive 35 minutes après Seb et Antone et  Xav 1’ après soit

4h00 pour le 1er binôme et 4h35 pour nous.



1ère chose que je fais : je me mets sous les robinets d’eau froide !!!

Puis je me pose : Isa va me chercher à manger : salé/sucré… je mettrai 10’ à manger une tranche de pain !!!
Xav nous annonce qu’il ne fera pas le KV de l’après-midi afin de ne pas compromettre les 2 étapes de vendredi et samedi. J’avoue que je me tâte aussi car si ça va de mal en pis alors…  ça risque de faire très mal demain !!!
Dans le doute, je vais quand même y aller, on verra bien  Question  Question


Jeudi 15h : Etape 3 : 3.4Km et 850+




Fin de la course précédente à 13h35... retour à St Lary à 14h30, début du KV à 15h15 !!! Bref, peu de temps pour se refaire une santé. Xav, prend sa douche et se change, moi je bois, je bois et je bois…. Massage express d’Isa et direction le départ.

Eglise de Vignec : le thermomètre indique 36° !!!! Les organisateurs conscients de la difficulté du matin et de la chaleur ont décidé de réduire ce 4.2 Km et 1000+ à 3.4 et 850+.

Comme Xavier, 39 coureurs ne prendront pas le départ de ce Kilomètre Vertical (sur 247 au départ le mercredi).

Les coureurs partent toutes les 10 sec’ lorsqu’ils sont prêts, je pars le 1er de la bande sachant que les 2 garennes vont vite me doubler.
Mon objectif est de FINIR correctement sans me griller pour la suite (genre 1h20/25) , je pars donc en marche bien dynamique, J’ai fait 200 mètres que déjà Seb et Antoine me doublent en courant. On se retrouvera en haut  Very Happy

Ça démarre sur une route pas trop pentue pendant 500 mètres puis on rentre vraiment dans la pente en sous-bois : « Allez Dave » !!! ?? C’est là que je verrai Stef G. : un pote de Vendée qui court le samedi et venu encourager les concurrents. Je lui propose de monter un peu avec moi mais l’idée ne lui plaît guère…

100+ : 7’30… bon rythme… si ça tient ça fera une grosse heure. Et Manu qui est là pour nous encourager et faire des photos


200+ : 15’… Bien ça !

Mais la pente s’accentue et la chaleur commence à m’écraser.

300+ : 24’… le rythme a bien baissé.

Désormais nous ne sommes plus en sous-bois mais en plein cagnard ! J’AI CHAUD mais là, pas de rivière, pas de ravito, pas de brumisateur… Je fais une pause de 2’ au bord du chemin.
Je pense me poser tous les 100+ désormais.

400+ : 33’30 : pause, un gars me demande si je garde le panneau « 400+ »  lol!
Je profite de ces pauses pour encourager les concurrents, certains m’encouragent également.
Entre le 400 et le 500, un type me double en courant  Shocked , c’est le futur vainqueur du KV mais aussi du challenge car il a gagné toutes les courses !!!! No comment !

500+ : 43’ : pause

570+ : la pause n’était pas prévue mais un bel arbre offre de l’ombre et 2 types y sont déjà installés : « Il y a de la place pour moi ? » et je m’installe 3’ avant de repartir dans un p'tit groupe de 4 coureurs.

600+ : 56’

Plus de pause !!!  Cool  Le groupe est « lent » mais efficace malgré une pente comprise entre 40 et 50% entre 650 et 850+. Nous avançons à une allure comprise entre 1.2 et 2.3 Km/h : si si c’est vrai avec des pas d’environ : 15/20 cm max.



700+ : 1h05’30





800+ : 1h14’30




Sur ces derniers mètres, on se croirait au tour de France, beaucoup de monde sur la montagne, des enfants qui encouragent, des cornes de brume, des cloches et tout au fond, Seb et Antoine : « Allez Dave !!!! »
Je tiens le bon bout… reste une centaine de mètres sur le bitume et YYESSS !!! C’EST FINI !!!


1h17’53 de souffrance. Très dur, très pentu, très chaud !!! Mais c’est fait !!! Antoine et Seb ont mis 56 et 58’ : Bravo les guys !

Xav qui n'a pas couru n'est pas disqualifié mais il prend le temps imparti x2 soit 2hx2= 4h de temps de course.


Un petit coup de téléphérique pour rentrer :
-les filles sont à la piscine
- Xav nous attend avec 3 bières que nous dégusterons à l’ombre d’un arbre.



Puis direction le Neste, rivière TRES froide mais aux vertus réparatrices pour nos p’tites gambettes !!!



Soirée pâtes/massages et victoire de l’OM 3/0 : Si j’vous jure !!! contre un grand club slovène !!!  cheers  cheers

Puis DODO en espérant que les jambes soient mieux le lendemain car cette journée fût un calvaire !!!  pale  pale


Vendredi : Etape 4 : 33Km et 2872+




Un départ encore un peu plus tôt : 8h.

Les jambes sont un peu lourdes mais rien de bien méchant pour personne.



Le départ se fait du Plat d’Adet juste au-dessus de St Lary et l’idée est simple, une montée au pic du midi avec 3 cols en apéritif. Cependant, du vent est annoncé sur le Pic et au-delà de 70Km/h, le téléphérique est fermé et donc nous ne serions pas autorisés à y monter pour des raisons de sécurité… nous aurons donc la surprise à 3.5Km de l’arrivée : ouvert/fermé ???

J’ai tellement souffert la veille que ma stratégie est simple : GESTION !!! Je veux juste finir cette étape qui est sans doute la plus dure sans taper dedans et être dans un état convenable pour la 5ème et dernière étape.

Partis de Vielle Aure sous un ciel nuageux, nous sommes désormais au-dessus et cette mer de nuages est superbe !



Au départ les choses sont claires : pas de mise en jambe, ça monte d’entrée et droit dans le pentu sur les pistes de ski !!! C’est parti pour 700+, direction le col du Portet.





Comme prévu, TRANQUILLE… j’ai l’impression de ne pas avancer mais peu importe : NE PAS SE GRILLER.
Après 300+, voilà une légère descente bien propre et praticable sur laquelle nous trottinons. Puis remontée de 400+ bien raide vers le col. On en profite avec  Xav pour faire une  photo afin de motiver Franckaï et Guifus à faire du trail  Wink
Les 3 autres sont devant… je les suis seulement du regard. Ils arrivent au col quelques minutes avant moi où j’arrive… à genoux (bien sûr c’est pour la blagounette  Very Happy  )




Descente vers le ravito que je fais à un bon rythme, c’est très agréable de se lâcher un peu et j’arrive donc le 1er au ravito. (pas de la course hein mais de la bande de 4 !!??)
Coca, eau gazeuse, soupe, fromage, saucisson, puis orange, banane en dessert avant un dernier verre d’eau gazeuse et ça repart.
Avec Xav, on veut faire une photo culs nus avec une vache (une vraie) mais elle n’a pas l’air d’accord et se barre…
500+ nous attendent afin de rejoindre le col de Bastanet.
La pente est douce, le chemin agréable et cela se fait bien tous en groupe. Xav qui connait par cœur est un vrai guide touristique : Antoine KIFFE !
Nous voilà au refuge de Bastan, on se pose 2’ pour une photo à envoyer aux filles  Cool



Puis la pente va s’accentuer mais ça passe bien car ce n’est pas long.

Le col est maintenant passé et c’est une longue descente de quasi 1000- qui nous attend.



Je débute la descente avec Seb qui très vite va prendre le large… je pourrais le suivre mais encore une fois JE GERE !!! Je me cale derrière un gars avec qui on discute pas mal… puis un autre… je mouille ma casquette et mes manchettes à chaque cours d’eau en prévention d’un coup de chaleur.
J’avais oublié cette descente mais cela me revient, nous l’avions faite lorsque nous avions tenté le 160Km avec Seb… elle est TRES technique, beaucoup de racines, de pierres, de rochers et on aimerait aller plus vite mais c’est très compliqué jusqu’au barrage Des Lacquets où les gars m’attendent 5 grosses minutes.
Puis nous repartons ensemble sur un terrain plus praticable dans une bien jolie prairie : Antoine kiffe !!!

Nous devons alors retraverser le cours d’eau (mouillage de tête) et devant nous une BELLE PENTE !!! pas longue mais on en découvre le potentiel, notre regard s'élève:








Allez, les filles sont pas loin, elles nous attendent au 25è Km et cela me motive.
Malgré tout, les jambes ne sont pas là alors je me cale dans la foulée de Xav qui va bien m’aider à aller la haut !!!
Cette bosse ne fait que 160+ mais c’est elle qui me fera le plus mal lors de cette étape : là, je suis bien dans le dur !!!J’espère que nous n’irons pas au Pic… contrairement à Antoine…

Puis redescente en chemin carrossable dans une forêt, nous arrivons alors en bord de route en léger contrebas de la Mongie où sont les filles : encore 2Km et 120+.

25Km et 5h10 de course : nous y sommes !!!




Je me mets la tête sous les robinets, puis le repas traditionnel : soupe, coca etc...

Je m’allonge un peu souhaiterait faire durer le truc mais les gars sont déjà prêts et prennent froid car le ravito est à l’ombre et il y a du vent : le pic sera-t-il fermé ??? Pour le moment, les téléphériques tournent.
Isa me masse un peu, j’ai les quadri qui font très mal… surtout lorsqu’elle appuie bien dessus  affraid
Les gars veulent repartir et comme cela repart sur une légère pente descendante, je leur dis d’y aller : je les rattraperai. J’annonce aux filles 3 grosses heures pour ces 10 derniers Km et 1300+ soit une arrivée en 8h30 environ.

Je rattrape les gars 10’ plus tard. La tête va bien, les jambes à peu près aussi. A ce moment de la course, peu m’importe si nous montons au pic ou pas, je suis prêt à l’affronter.
Nous arrivons en groupe à la passerelle qui désigne notre point le plus bas avant d’entamer les 1300+ vers le Pic. Mouillage de tête car c’est sans doute le dernier point d’eau.
Seb et Antoine (qui kiffe) sont maintenant 300 mètres devant mais nous avons un rythme correct, je prends les devants et Xav suit en en annonçant aux membres de notre petit train les particularités du chemin à venir.



On a dit qu’on s’autoriserait une pause aux 400+, alors y étant arrivés, on se pose…le temps de sortir une barre de céréales qu’Antoine nous interpelle en contre-haut :
« Vous faites quoi les gars ? »
« Bah on se pose un peu… »
« Bah nous aussi, on vous attend !!! »
Alors on les rejoint et nous voilà le cul sur un beau rocher au milieu de nulle part. Nous sommes avec Mika, un rugbyman pour qui les festivités commencent à être longues.

Puis nous repartons tous ensemble.

Seb et Antoine monteront plus vite que nous, moi je mène notre petit train avec Xav sur cette pente régulière si ce n’est un dernier petit coup de cul avant d’arriver au Col de Sencours. Dans ce ptit coup de cul : ça souffle très fort, au col, ça souffle TRES TRES fort mais les bénévoles nous disent qu’au pic, ça ne souffle pas donc… on y monte.

Mais avant ravito :

Soupe, coca etc…


Xav est blanc comme un cul !!! Il a besoin de se poser. Seb et Antoine ont froid dans ce fichu vent et souhaitent repartir. Nous les « autorisons »  à y aller, je vais attendre que Xav aille mieux et nous les retrouverons là-haut.



Xav tente un peu d’eau gazeuse : erreur !!! Il doit sortir du refuge pour que l’eau ressorte à son tour : une petite gerbe en bonne et due forme. Mais un autre fera mieux que lui 2’ plus tard.
Voilà maintenant 25’ que nous sommes là… Xav a réussi à manger un peu, il emmène une banane et nous partons pour ces 3.5Km et 500+. (pourtant les 34Km annoncés sont déjà bouclés…).

On connaît l’itinéraire et on est confiants, les bénévoles nous annoncent 1h de grimpette, 1h15 si on est vraiment pas bien.
Les 3 premiers Km sont en pente douce, on part tranquille avec Xav mais j’ai des fourmis dans les jambes : alors je me mets à mon rythme. L’écart entre Xav et moi se fait rapidement, je l’encourage à chaque lacet car je le vois en contrebas.
Après 28’, la pente s’accentue fortement et de nombreux lacets beaucoup plus serrés nous amène à l’arrivée : je vois Seb te Antoine qui atteignent le sommet.
Je m’assois et attends Xav pour ces derniers 150+ dans une pente à un gros 20%.
J’en profite pour encourager les 8/9 personnes que j’ai doublées dans l’ascension, Xav arrive 8’ plus tard. Nous repartons ensemble  à l’assaut de ces derniers mètres.

Doucement mais sûrement, nous arrivons suffisamment près des filles et de Seb et Antoine qui nous encouragent.
Une photo sur les derniers 10 mètres que je fais en courant  Smile Nous aurons fait cette ascension en 50’… c’est qu’on a encore du jus  tongue

Superbe arrivée en haut du Pic:



La ligne est franchie après 8h52 et nous aurons parcouru 37Km pour 2900+. Seb et Antoine aux environs de 8h30



Antoine Kiffe, Seb est facile, je suis satisfait d’avoir su gérer cette étape. Seul Xav est toujours blanc « dixit les filles », il se pose dans un transat et profite de la vue.

Mais de temps nous n’avons point car Mag et Isa doivent retirer leur dossard pour demain avant 19h donc… on speede Xav.  tongue
Dans le téléphérique, nous sommes avec Mika qui est carbo et il ne veut pas repartir le lendemain… What about !!??
On lui somme de se présenter sur la ligne de départ afin que nous l’emmenions avec nous… on verra bien demain s’il est là !

Nous voilà au retrait des dossards grâce à Géraldine Loeb…



Puis c’est l’instant cryothérapie dans la rivière avant de rentrer à l’appart et se reposer pour notre 5ème et dernière étape.

Petit coup de moins bien d’Isa au moment de se coucher : l’appréhension la rattrape !!!!


Samedi : Etape 5 : 43Km et 2400+




Réveil… le dernier !!!

J’ai passé ma meilleure nuit depuis le début de la semaine… pas Isa qui a une tête… de « j’ai pas beaucoup dormi » Sleep  Sleep

P’tit déj’ et direction le centre de St Lary où sera donné le départ à 7h00.
Je dois quitter Isa non sans l’encourager du mieux possible, je lui dis que c’est une tueuse, qu’elle va y arriver. Pas facile de partir alors qu’elle a les yeux humides mais j’ai confiance en elle.

On retrouve les gars au départ, Seb, Antoine et Mika qui a trouvé les ressources pour venir.

Les jambes sont dans un meilleur état qu’hier, c’est étrange mais pas désagréable !

Nous partons sur le même itinéraire que mercredi soir en direction du Plat d’Adet… la pente douce et régulière au début nous permet d’aller à un rythme correct. Nous nous retrouvons avec pas mal de têtes connues grâce à ces 4 jours de course.
La pente s’accentue, aïe, les jambes ont un peu de mal à répondre  No  ça durera 5’ et ouf :  ce sera ma seule alerte de la journée  Smile
Après une heure de course, je pense à Isa et Mag qui sont sur la ligne de départ ;



J’avance en analysant cette grimpette, je dis à Seb que   selon moi, Isa pourra avoir quasi le même rythme que nous : reste à voir si ça  suffit pour passer la barrière horaire après 15km, 1500+ et 3h45 de course.

Nous voilà au Plat d’Adet en 1h15 (Contre 1h03 mercredi soir) et tout va bien, le groupe de 5 (avec Mika) tourne bien. J’analyse toujours voir si Isa va passer la barrière… je pense que oui, surtout si elle court après la patate qui suit le plat d’Adet car en effet, en quittant la station, c’est droit dans la piste de ski puis descente sur beau chemin carrossable d’1Km et là : il faut qu’elle court… ce que nous faisons. Sauf Xav qui a du mal à s’y mettre mais qui finit par trottiner aussi. Trottiner : c’est probablement un mot que ne connaît pas la fusée qui nous double : c’est le leader du 43Km qui est parti 1h après nous… et comme nous ça fait 1h50 qu’on est parti : il va plus de 2x plus vite que nous  Shocked  Shocked .

Nous sommes sur le même itinéraire que la veille, on sait qu’en bas de la descente, on repart pour un peu plus de 400+ et que c’est bien pentu (jusqu’à 36%), là nous doublent les 2/3/4/5/6/7/8ème du 43 qui ont déjà plus de 15’ de retard sur le 1er !!!

Je suis devant avec Antoine, Seb et Xav sont un peu en retrait. A ma grande surprise, je tiens le rythme d’Antoine qui une fois arrivé en haut se retourne et est lui aussi surpris de me voir arriver quelques secondes après lui malgré ma pause selfie avec une supportrice vache.



Ça souffle fort sur le col du Portet !!! Antoine a froid et ne veut pas trop attendre alors je lui dis de filer, j’attends les autres pour les avertir. Alors je vois passer la 1ère féminine du 43.

Voilà les gars, nous sommes sur le point de repartir lorsque Dgé sort de sa voiture… « ouf j’ai failli vous rater !! »
« Euh… Antoine est passé il y a 2/3’… Cours, tu le rattraperas en bas au ravito » Et la voilà partie pour 1.5Km de course en descente.
Moi je pars avec les gars mais rapidement, je me sens entraîné par la pente, les jambes sont là et c’est assez grisant : je pars pleine balle et rattrape Dgé avec qui nous arrivons au ravito et où nous retrouvons Antoine bien surpris de voir sa dulcinée (c’est beau hein ???)
2h47 de course et nous sommes à la barrière horaire avec 1h d’avance : j’analyse encore et mon estimation ce matin  de 3h20/25 pour Isa semble se confirmer.

Coca, eau gazeuse, soupe, fromage, saucisson etc…
Pause technique pour Seb et Antoine et nous voilà repartis.

Le sentier est descendant et agréable, en contrebas, le lac de L’Houlle (Kiffant Antoine ? non ?). On a un bon petit rythme mais pas suffisant pour ceux qui courent le 43 et qui nous doublent régulièrement, même si Xav est en tête de ce petit groupe ci-dessous  Cool



Sapinière : nous l’avons descendu il y a 3 ans et on est optimistes quant à sa grimpette et en effet, la pente est douce, il ya beaucoup de rivière où se mouiller le visage et les manchettes.
300+ plus tard, nous ressortons de la sapinière et ça fait 4h05 de course, Antoine reçoit un coup de fil de Dgé « Mag est passé au ravito en 2h35… Isa y est en ce moment !! » YYYEEESSS elle a passé la barrière avec 40’ d’avance et elle a le sourire !!! Je suis donc TRES confiant pour sa fin de course.
Very Happy  Very Happy

Encore 200+ sur un beau sentier à découvert où nous longeons le lac de Bastan (et nous mouillons nos casquettes) puis nous attaquons de superbes lacets (16) dans un pierrier pour atteindre la Hourquette de Caderolles.



A moins d’un Km sur notre droite, le col de Bastanet mais… pas le droit de prendre la ligne de crête, il faut descendre 150- pour remonter 150+. Bien évidemment, il y a un contrôle en bas sur les bords du lac de la Hourquette.




On essaye de calculer si Mag va nous rattraper ou pas… je pense que oui, en toute fin de course, Seb n’y croit pas.
Dans cette montée : analyse : Isa aura quasi le même rythme que nous car désormais, on se laisse porter par le flot des coureurs des 2 courses, le sentier est trop étroit pour doubler.

5h19 de course : Col de Bastanet : ça y est !!! On sait que maintenant, il reste 19km dont 17.5 de descente… ça me ravit !!! ça ne ravit pas Antoine  Rolling Eyes

Le début du col est assez périlleux et c’est d’ailleurs là que j’évite la chute de justesse grâce à mon bâton qui malheureusement souffrira plus que moi : bien tordu !!!
Xav et Antoine partent comme des balles, moi et Seb discutons des différentes stratégies avec 2 coureurs dont une bretonne : eux avancent tout le temps mais doucement, nous, nous alternons course/marche/repos/photos/ravitos… et donc ça fait 20 fois que nous les doublons en 4 jours car ils nous repassent devant à chaque ravito.

5h42 : Refuge du Bastanet, ils vendent bière/sodas etc… et on avait tout prévu en emportant un peu de monnaie  Very Happy  Very Happy   Nous voilà donc assis par terre avec nos oranginas. Mika déboule à son tour, on lui en paye un également !!! Que ça passe bien un orangina (hein Chris ??) On en profite également pour se mouiller la tête à nouveau.



Et puis voilà que déboule Stef (vous savez le gars de Vendée encourageant dans le KV) et Hugo (vous savez le rage dealer chez qui on a apérotisé mardi).
Stef est bien, Hugo commence à trouver le temps long. Du coup nous voilà à repartir à 7 du refuge.

3,7Km avant le ravitaillement du Merlans et la barrière horaire à 9h de course.
Nous y serons 25’ plus tard soit après 6h24 de course (on a un peu de marge sur la barrière). Là encore je me lâche dans la descente qui mène au refuge : que c’est bon !!!!!

Dgé  est fidèle au poste.

Puis voilà les 6 autres qui déboulent… mon traditionnel repas, on remotive Mika et c’est reparti pour notre dernière grimpette de 170+ sur 1.5Km et  donc une pente bien douce.

Nous y voilà, plus que 12Km de descente… les 4 premiers sont assez doux avec une pente à 10% environ, on mène le train avec Stef et on parle football : ((bah y a le droit non ?)
Puis Seb et Antoine nous rattrapent « Xav finit tranquillou, on peut y aller !!! » « Sûr ? Il va bien ? » "oui oui, il veut juste pas taper dedans !!"  « Hugo ? » « Il a du mal, il nous a dit de partir aussi, il marche ! »
Bon bah dans ces cas là…. GO !!! Seb part comme une balle, nous partons derrière avec Stef mais ça va trop vite pour Stef qui décroche et Antoine qui arrive à son tour.

On voit St Lary en contrebas, virage à droite : GROSSE pente glissante car sableuse (-40%). On double une femme du 220Km seule et très fatiguée…. Nous l’encourageons et la félicitons ! Je jette un coup d’œil derrière : plus de Stef !!

Désormais, nous sommes sur une  pente moins exigeante (environ 15%) et là… c’est parti !!!
On déboule sur le chemin et on ramasse les morts du 220   non sans les encourager mais aussi du 120, du challenge et du 43… beaucoup marchent, certains trottinent mais nous, on sprinte !!!
Pause fraîcheur à Vignec dans la fontaine et c’est reparti !!!
Là je me fais plaisir, je lâche tout et double, double et double encore… je sème même Seb et Antoine que j’attendrai 2’ à Vignec. Il nous reste alors 2Km.

Le terrain étant maintenant plat, pas besoin de vous dire que les 2 gazelles prennent les choses en main, Seb mène l’allure, Antoine suit facile… moi je suis… mais pas facile du tout, je demande de calmer un peu pour se caler sur un petit 11.8Km/h.
800 mètres de route et nous entamons le dernier km sur un beau chemin le long de la Neste. Il y a un peu de monde pour nous encourager. Puis beaucoup dans les 300 derniers mètres  cheers  cheers  cheers  C’est comme au tour de France, les gens s’écartent et applaudissent. Les rage dealer sont là  Very Happy et nous photographient.



Virage à gauche, passage au-dessus de la Neste et il reste 100 mètres. Le speaker donne de la voix, Antoine kiffe, moi aussi et je suppose que Seb aussi  Smile

Yeesss, 20 mètres… on se donne la main pour franchir cette ligne tant attendue.


8h09’40



soit 40 minutes de moins qu’hier pour 7 Km de plus.

On a fait un super dernier tronçon de 14Km en moins d’1h40 !!! BRAVO LES GUYS !!!

On va chercher notre « beau » t-shirt finisher, on se félicite puis on attend Stef qui déboule 12’ plus tard en 7h21 (il voulait faire 7h30).
Et puis on veut se diriger vers le bord de la rivière pour attendre Xav et à peine se met on en route qu’il arrive à son tour 18’ après nous !!!

YYYEESSSSS




Là encore félicitations, tapage de mains etc…

On finit tout de même par se diriger vers la rivière pour attendre Mag, elle appelle Seb et elle lui dit qu’elle est dans la descente  Very Happy




Seb s’en va à sa rencontre. Pendant ce temps, photos cryothérapie de Stef et Xav made in 2FR pour envoyer à Franckaï et Delf dont c’est les 40 ans.
La voilà  cheers  cheers  après 8h16 de course et la banane jusqu’aux oreilles !!!!




YYYEESSSS IIIII


Nous la rejoignons sur la ligne. Nous y retrouvons aussi Mika arrivé entre temps et les jambes au frais dans la fontaine.

Puis nous allons nous prendre une bière car il fait CHAUD !!! Qu’elle est bonne !!! (la bière…)

Là je regarde ma montre toutes les 10 sec’… je ne veux SURTOUT pas rater Isa. Tout le monde me rassure, me dit que j’ai le temps mais j’ai trop peur de la rater. Je les abandonne donc et prends le parcours à contre-sens. Direction Vignec. A peine parti que je croise Manu qui en termine (BRAVO MANU) puis je croise la petite dame du 220 qui était en perdition dans la dernière descente et la re-félicite !!! BRAVO !!!

Bon, ils avaient raison, j’avais le temps  tongue  tongue  Me voilà posé en bas des lacets de Vignec où il reste 2Km. Je devrais patienter quasi 1h.
J’en profite pour encourager tous les concurrents, je leur annonce les 2 derniers Km. Puis voilà 4 rage dealer : Yann, Karine, Marie-Christine et Gaëlle : YYEESS IIII ils ont la banane même si Karine est exténuée. On discute 2/3’ et ils repartent grands sourires aux lèvres (encore bravo et  merci à vous pour avoir accompagné Isa en début de course)

Coup de fil d’Isa « Il me reste 3.5Km »  Very Happy

Et la voilà, je lui saute dans les bras : trop fiers d’elle !!! SMS pour prévenir la troupe

Nous voilà partis pour ces 2 derniers Km en marchant car elle ne veut plus courir.
Il reste 400 mètres : elle n’a plus le choix, elle DOIT courir et faire honneur à tous ceux qui sont là et encouragent.
Alors petit trot, on aperçoit Xav, puis tout le reste de la  bande, les rage dealers !!! Et on franchit la ligne après 10h15’04.

GROS CALIN, je lui lève les bras, je l’embrasse… bref, je suis aussi (plus ?) content qu’elle : trop forte   ma meuf !!!!!!!!!!!!!!!!!



Elle aussi va chercher son t-shirt finisher puis toute la bande est là pour la féliciter. Manu est là également.
Jambes dans la fontaine puis bière bien méritée.

Au final après ces 115Km et 8400+ nous terminons sur 242 coureurs au départ et 197 classés (et oui quand même 20% d’abandons):





Antoine 137ème 23h10’56
Seb 138ème 23h13’39
Dave 158ème 24h31’04
Xav : 188ème 28h34’06

Et les filles sur 1250 au départ et 1131 à l’arrivée:

Mag : 579ème 8h16’51
Isa : 1039ème en 10h15’04

Et Dgé dont on n'a pas compté le temps d'implication mais au classement, elle est 1ère!!!







Alors on refait un peu la course avant d’aller se doucher et profiter de cette dernière soirée tous ensemble accompagnés de Manu et Amélie.
Direction Pizzeria pour un dernier repas qui clôturera cette superbe semaine accompagné de supers potes, de supers accompagnatrices, de supers souvenirs malgré le coup de mou du 2ème jour.



Et me voilà à J+5 à terminer ce récit (une étape par jour également pour ce CR). Chaque matin, nous nous réveillons avec Isa et on constate que nous avons tous les 2 passé toutes nos nuits dans la montagne… et oui, ça nous travaille encore mais que c’est bon !!!!

Le bilan de ce nouveau type de courses :

- Je retiendrai notre manque de gestion lors de l’étape 1
- Le calvaire de l’étape 2
- Le plaisir pris lors de la dernière étape
- Sympa de refaire la course tous les soirs autour d’une bière (ou d’un coca)
- Dur dur de se réveiller chaque matin pour chausser les pompes et repartir

Au final, on est bien dans un effort type ultra où il faut gérer sa course et il faut un mental, ce fût une course difficile.

Et alors ? Plus jamais ça ??? PPPfff…sans doute que non !!!  Oui, j’étais très mal lors de la 2ème étape, mais tout s’efface tellement vite quand on franchit la ligne. Tout est tellement bon lorsqu’on vit une étape où tout va pour le mieux comme la 5ème étape. On est tellement fiers de franchir la ligne, tellement fiers de voir franchir la ligne par Isa. C’est tellement bon de partager ses joies et ses doutes avec les potes. Et c’est tellement kiffant de voir Antoine kiffer…
Very Happy  Very Happy  Very Happy

Alors bien sûr, je me dois de faire quelques remerciements :

- A mes camarades de course :

Seb : égal à lui-même du début à la fin, une machine mais aussi un vrai soutien. Merci.


Antoine : Kiffant non ? Toujours la banane et photographe officiel du groupe : merci pour ta bonne humeur ! Vraiment plaisant de voir quelqu'un prendre autant de plaisir


Xav : merci d’être souvent un peu en dessous de moi, c’est grâce à toi si je finis bien mes courses ;-) et merci pour le rythme dans cette foutue grimpette avant la Mongie !


- A nos accompagnatrices :

Dgé : on ne se connaissait pas avant et ce fût un réel plaisir de te rencontrer : merci pour tes sourires, merci pour le pilotage, merci pour tes encouragements.

Mag : ai-je besoin d’en dire plus que je ne l’ai déjà écrit dans de multiples CR ?? Merci d’être là  Wink



Isa : Merci pour TOUT. Les massages, les photos, les bisous, les encouragements, les conseils, la logistique aux ravitos. Merci d’avoir couru seule, Merci d’avoir fini… je m’en serais voulu sinon… merci d’être forte !



- A ceux qui nous ont soutenus sur place :

Merci à tous les rageux : merci pour le repas de mardi, merci pour les photos, merci pour les encouragements et merci pour avoir soutenu Isa : vous êtes une super asso, une super bande de potes et c’est toujours un plaisir de vous retrouver.

Merci à Manu et Amélie pour leur bonne humeur et leurs encouragements lors du KV et lors de la 5ème étape.

Merci à Stef pour ces encouragements dans le KV.

- A ceux qui nous ont soutenus via boobook/téléphone ou sms :

Je ne vous citerai pas tous, vous étiez bien trop nombreux et cela nous a touché moi et Isa mais une GRAND merci à tous, vous me croyez ou pas mais ces encouragements, même virtuels, nous aident lors de ce type d’épreuve.

-Merci à l’organisation et à tous les bénévoles.

Rarement vu des bénévoles aussi souriants et attentionnés : ne changez rien !!! TOP !


Dernière édition par L'alchimiste le Dim 3 Sep - 12:03, édité 2 fois
avatar
L'alchimiste
Admin

Messages : 635
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://adrenaline2fr.forum2ouf.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge Pyrénées Trail Tour 2017

Message  Dgé le Dim 3 Sep - 0:27

MERCi, Dave, pour ce CR de Ouf ! Trop bien, j'ai trop kiffé 😜 (bah oui, j'suis pas la femme d'Antoine pour rien 😉 !) !!!
Très bon souvenir, à revivre de toute urgence !

Dgé

Messages : 1
Date d'inscription : 03/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge Pyrénées Trail Tour 2017

Message  Karate kid le Dim 3 Sep - 22:59

Super CR Dave ! Les détails donnés permettent de mieux imaginer la difficulté de ce type de course. Bravo encore !!

Karate kid
forummer

Messages : 77
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 39
Localisation : Pruillé Le Chétif

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge Pyrénées Trail Tour 2017

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum